Depuis lundi, deux jeunes saoudiennes se trouvent en détention à Al-Hassa, ville située à l'est de l'Arabie saoudite.
Le délit ? Elles ont tenté de passer la frontière depuis Dubaï (Emirats arabes unis) au volant de leur véhicule…

Les associations de défense des droits de l’Homme sont sur le pied de guerre, toute la grande presse Française relaie l’anecdote, l’air de prouver au lecteur que le « droit des Femmes » est encore menacé, ici comme ailleurs…
Interdire à des femmes de conduire est d’une bêtise crasse, mais ce n’est pas nouveau et c’est loin d’être la pire interdiction du Royaume. Les autres ne sont pourtant pas relayées…

Soyons clairs, on ne peut que souhaiter la immédiate de ces deux femmes injustement emprisonnées.
Mais il est assez intéressant de voir les journalistes s’indigner sur des faits anecdotiques sans ne jamais pointer la cause de ces lois, écrites ou non.
La cause, c’est l’Islam sunnite rigoureux que pratiquent et imposent les autorités saoudiennes.
L’Arabie Saoudite est un État islamique qui sait se maquiller, rien de moins.
Elle sait parler aux Occidentaux depuis qu’elle leur vend du pétrole et aucun occidental n’a entreprit d’imposer la "démocratie" ou les "droits de l’Homme" à grands coups de bombardements pour cette même raison…

Il y a deux mois, il fallait applaudir l’entrée de l’Arabie Saoudite dans la coalition américaine, cette magnifique entente internationale pour détruire l’infâme tout en continuant à le soutenir dans ses filiales syriennes…
Comme il faut croire à la fable des gentils rebelles "modérés" syriens contre les méchants djihadistes irakiens, il faudrait croire au respectable Royaume d’Arabie Saoudite contre l’atroce État Islamique combattu mollement depuis quelques semaines.

Sous le règne de l’État Islamique, les femmes portent la burqa et ne peuvent pas conduire, les homosexuels sont décapités, les Yézidis réduites à l’esclavage, les Chrétiens chassés, les églises détruites, la liberté religieuse interdite.
C’est atroce, et c’est pareil en Arabie Saoudite : les Chrétiens ne peuvent pratiquer leur foi, la construction d’église est interdite, les homosexuels sont décapités, les étrangers réduits à l’esclavage et les femmes en burqa interdites de conduite.

La bien-pensance aura beau se muer en exégète de l’islam et répéter qu’il s’agit là d’une mauvaise lecture du Coran, les faits sont là. La réalité constitue l’amalgame même si de nombreux musulmans sont des hommes bons : aucun pays théocratique musulman ne laisse sa place à la femme, aucun ne laisse aux Chrétiens le droit de vivre sans craindre d’être chassé de leur propre pays.

Et les Français sont désormais nombreux à rire avec Dieu des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes…
Hurler au scandale après l’arrestation de ces deux femmes est légitime, ne pas pointer la cause est inutile là-bas, et dangereux ici.

« Chassez le Christianisme, vous aurez l'Islam », prévenait Chateaubriand… A l’heure où les crèches sont interdites par des héritiers du laïcisme virulent qui piétinent l’identité française en encourageant d’autres à s’implanter, nos journalistes feraient bien de se pencher sur l’islamisation du pays avant de découvrir horrifiés dans quelques années que c’est dans des quartiers français que certaines femmes n’auront plus le droit de conduire.

66 vues

7 décembre 2014

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.