Alors qu’on a commémoré, hier, les cinq ans de l‘attaque terroriste islamiste perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo, que les agressions meurtrières au couteau se multiplient, des voix s’élèvent comme celle de pour dire que les auteurs sont des déséquilibrés, irresponsables pénalement. Alors, œuvre de déséquilibrés ou d’islamistes radicaux ? J'aurais tendance à dire: « Les deux, mon colonel ! » Pourquoi ?

Entre nous, ne pensez-vous pas que de vouloir tuer des anonymes en criant « Dieu est grand » ne relève pas plus de la que d'une quelconque action rationnelle ? Donc, de là à considérer tous les islamistes radicaux passant à l'acte comme des dérangés... Mais je ne suis ni théologien ni psychiatre.

Mais dans les deux cas, que faire d’eux ?

S’ils sont considérés comme responsables, une fois jugés, la dangerosité de leur acte devrait nous inciter à revoir la loi française pour ne pas les garder sur notre territoire pour purger leurs peines. Charles Pasqua, en 2015, avait émis l’idée de recréer les travaux forcés, loin de la métropole, Trois ans plus tard, reprenait l’idée avec la proposition d’un « bagne démocratique » aux Kerguelen. Le bagne étant une mesure inscrite dans le Code pénal de 1791 mais abolie par l’ordonnance du 4 juin 1960, une modification de notre législation s'impose.

S’ils sont reconnus comme irresponsables, à l’heure actuelle, ils ne peuvent être jugés. Comme l’a déclaré Nicole Belloubet : « Nous sommes dans un État de droit et dans cet État de droit, on ne juge pas les personnes qui sont irresponsables pénalement. » Donc, à moins de revoir notre législation, on restera sur les ordonnances de non-lieu pour irresponsabilité pénale et les hospitalisations d'office.

Irresponsabilité ou pas, on se rend compte que les lois françaises doivent évoluer. Encore faut-il une volonté dans ce sens qui n’est pas malheureusement pas à l’ordre du jour.

En attendant, j’aurais une suggestion : et si l’on créait des psychiatriques aux Kerguelen ?

9 janvier 2020

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.