Pour Tommy Robinson, nous en appellerons aux mânes de Winston Churchill, devant sa statue

Karim Ouchikh organise une manifestation de soutien au militant anglais Tommy Robinson, lundi 4 juin à 18 h 30, au jardin du Petit Palais à Paris.

Il est indigné par l’arrestation arbitraire, dans des conditions très opaques, de cette personnalité politique connue pour ses prises de position anti-immigration. En compagnie de Renaud Camus, il entend dénoncer les pratiques condamnables qui se déroulent actuellement en Grande Bretagne.

Vous organisez une manifestation de soutien au militant anglais Tommy Robinson lundi 4 juin à 18h30 au jardin du petit palais à Paris. Pourquoi ?


Nous sommes doublement indignés de ce que subit Tommy Robinson. Homme politique et patriote britannique, il s’applique à combattre l’extension de l’islam en Grande-Bretagne.
Il a été arrêté il y a une dizaine de jours dans des conditions d’une opacité totale. La raison serait d’avoir voulu tout simplement couvrir un procès actuellement en cours en Grande-Bretagne. Ce procès cherche à faire condamner un certain nombre de personnalités ayant abusé sexuellement de femmes. Pour avoir simplement tenté de couvrir cet événement au pied de l’immeuble où le procès devait se dérouler, il a été arrêté par la police, mis en détention et condamné pour une durée de plusieurs mois dans des conditions que nous ignorons. Toutes communications sur ce procès ont été totalement prohibées en Grande-Bretagne.
Cela pose deux problèmes.
D’abord, la capacité à exprimer librement un certain nombre de vérités en Grande-Bretagne est remise en question, notamment sur l’expansion de l’islam. Rappelons que nous sommes tout de même sur une terre de la liberté, et de l’Habeas Corpus. On devrait en Grande-Bretagne, plus qu’ailleurs, respecter la liberté d’expression.
Deuxièmement, nous dénonçons également les conditions dans lesquelles il a été jugé et ce jugement qui nous paraît parfaitement arbitraire.


Le choix de la statue de Churchill n’est évidemment pas anodin…

Nous avons fait le choix avec Renaud Camus de retenir ce site important dans la capitale, à deux pas du petit Palais, avenue du président Winston Churchill. Nous avons une belle statue qui représente cette grande figure britannique de la résistance au totalitarisme allemand. Elle représente, de notre point de vue, cet esprit de résistance britannique qui aujourd’hui est mis à mal en Grande-Bretagne. Nous souhaitons faire appel aux mânes de Winston Churchill et à son souvenir pour dénoncer les pratiques tout à fait condamnables qui se déroulent actuellement en Grande-Bretagne.

Sur un autre sujet… Marine Le Pen a écrit une lettre ouverte à Nicolas Dupont-Aignan. Elle appelle à la constitution d’une liste commune aux Européennes. Elle lui demande d’être dernier sur la liste avec elle-même pour accentuer la symbolique de la chose ?
Qu’en pensez-vous et qu’en pense le SIEL ?

Toutes initiatives qui appellent au rassemblement de tous les patriotes et notamment les patriotes de droite sont les bienvenues.
De la même manière que j’ai accueilli avec bienveillance les tentatives de rassemblement de Nicolas Dupont-Aignan à l’égard de Marine Le Pen, inversement, je trouve tout à fait intéressant que la chef frontiste puisse également faire acte d’un même esprit d’ouverture.
Je suis assez sceptique néanmoins sur la capacité de l’un ou de l’autre à réussir dans cette entreprise, car je les vois l’un comme l’autre dans leur couloir politique respectif à essayer de glaner le maximum de voix et de se compter en 2019.
Au-delà des mots et de la volonté apparente du rassemblement des Français, cette entreprise ne sera malheureusement pas couronnée de succès. J’en suis dépité et je crois plus fortement à d’autres initiatives que nous menons ici ou là comme l’appel d’Angers par exemple. Le SIEL avec d’autres personnalités a appelé les Français de droite qui ne sont pas emprisonnés par les consignes des états majors politiques à se rassembler sur le terrain et dans toutes les villes de France pour avancer ensemble.

À lire aussi

Karim Ouchikh : “Médine a compris que les Français étaient massivement opposés à ce concert sacrilège”

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLe rappeur Médine ne se produira pas au Batacl…