Quelle déception ! Encore un long retour sur l'IVG, qui a saturé les échanges en début de semaine. Mais aucune question directe sur les missions régaliennes, en particulier et Justice. On a parlé de sécurité seulement et un peu de sanctions des délits.

On mesure à quel point le club médiatique est marqué par le manque d'intérêt pour ces sujets, ou pense qu'il ne sont pas dans les questions que se posent les citoyens.

Le Président est directement impliqué et doublement responsable dans ces deux missions. Pour la Justice, car il est d'abord le garant de son indépendance. Mais aussi parce que des aménagements, voire de grandes réformes sont incontestablement à conduire qui peuvent ressortir du domaine constitutionnel, donc de son initiative.

Concernant la Défense, je le rappelle à nouveau, outre l'état de préparation des forces armées pour répondre aux défis et menaces, il est lui-même le "chef des armées" ! Ça n'est pas rien !

Lors de la phase initiale où fut demandée aux deux candidats leur conception de la posture présidentielle et l'idée qu'ils s'en faisaient pour l'habiter, des questions précises auraient dû leur être posées, qui ressortissent de l'autorité supérieure de la fonction et en particulier dans l'engagement des forces.

Il en est une qui me paraît impérieuse et vitale, c'est la décision de l'utilisation de l'arme nucléaire. La réflexion et la conviction de chacun sur cette question essentielle, et donc le degré de crédibilité qu'il offrirait aux Français - et au monde -, sont le facteur ultime, me semble-t-il, pour les électeurs !

Mais cette question, toujours taboue, sera peut-être enfin posée aux candidats lors de la prochaine ? 

1207 vues

25 novembre 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.