Les semaines de Daech sont désormais comptées en Libye. En Irak et en Syrie, ce sera un peu plus long mais il est désormais inévitable que les armées officielles, avec l’aide des puissances internationales, et notamment de la Russie, réussissent à bouter l’État islamique hors de leurs pays respectifs.

La bataille pour reconquérir Falloujah est engagée depuis quelques jours et l’armée irakienne, appuyée par certaines milices chiites et sunnites, après avoir libéré près de 27 villages au total autour de la ville principale, va s’employer à atteindre le centre-ville après des combats d’une rare violence qui les opposent aux djihadistes qui minent tout sur leur passage au cours de leur retraite.

Les pertes sont lourdes des deux côtés, plus d’une centaine de combattants de Daech et presque autant au sein de l’armée irakienne et de ses alliés, qui contrôlent tous les points de sortie de la ville et ne laissent à l’ennemi que le choix de se rendre ou d’accepter la mort.

Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a affirmé, lors d’une courte allocution, que le drapeau irakien ne tarderait pas à flotter sur cette ville importante, située à 75 km de la capitale Bagdad, et que Daech ne tarderait pas à être totalement vaincu.

Actuellement, les 50.000 habitants sont pris en otage à l’intérieur de la cité par l’État islamique, qui les utilise comme cibles humaines et cela fait craindre de très nombreuses victimes lors de l’assaut final.

Dès la prise de Falloujah, l’armée irakienne et ses alliés s’emploieront à libérer Mossoul, capitale de l’État islamique, a annoncé le Premier ministre, mais ce sera une bataille très difficile, mais décisive, pour le contrôle total du pays par les forces gouvernementales.

106 vues

8 juin 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.