Les petites filles doivent apprendre à nager avec les petits garçons. C’est dit et c’est la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui le dit. Elle a donné raison, mardi, aux autorités suisses qui avaient refusé d’exempter deux écolières musulmanes de cours de natation mixtes obligatoires. Oskar Freysinger réagit à cette décision : “Quand on décide de vivre dans un autre pays, on s’adapte !”

À lire aussi

Oskar Freysinger : « On idéalise l’ouverture des frontières mais, en réalité, c’est aussi la libre circulation des mafias ! »

70% des détenus dans les prisons suisses seraient étrangers. Un chiffre effarant pourtant …