Comment le Royaume-Uni va confier ses migrants à la France, pour 200 millions !

braverman

Albion, reviens, tout est pardonné ! La France enterre la hache de guerre. Préparant les pas du roi Charles, un sommet franco-britannique, le premier depuis cinq ans, s’est tenu, le 10 mars, à l’Élysée. Il a réuni, dans une relative discrétion, le président de la République et le Premier ministre anglais Rishi Sunak, lequel entend ouvrir un « nouveau chapitre avec la France ».

À la bonne heure. Mais, au vu des leçons de l’Histoire, cet élan d’amour soudain venu des Anglais devrait provoquer une certaine méfiance… D’autant que la France a particulièrement brillé par son animosité vis-à-vis de ses voisins durant l’épisode du Brexit. Les journaux français les plus sérieux se sont répandus en prédictions apocalyptiques sur le sort qui attendait prétendument le Royaume-Uni. Le Français Michel Barnier, négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne de 2016 à 2020, aura tout fait pour mettre des bâtons dans les roues de ce pays qui tenait à respecter le vœu de ses électeurs. Une idée folle !

Il fallait donc, entre les deux pays, recoudre la robe à Juliette, aurait dit Shakespeare. Pendant que Macron et Sunak lançaient un épais rideau de fumée devant les caméras en multipliant poignées de mains et tapes dans le dos, Darmanin était travaillé par son homologue britannique Suella Braverman. Dix jours plus tard, le ministre de l’Intérieur anglais vient de signer un texte révélateur dans Le Figaro. Dans ce point de vue publié le 22 mars (La France et le Royaume-Uni, ensemble pour lutter contre l’immigration clandestine) et passé injustement assez inaperçu, il lève un coin du voile, pour s'en féliciter, sur les modalités de l'accord migratoire conclu entre les deux pays.

C’est bien le royaume qui mettra la main à la poche. Sa Majesté est décidément trop bonne pour nous. « Au cours des trois prochaines années, la contribution du Royaume-Uni à cet ensemble de mesures s’élèvera à 141 millions d’euros en 2023-2024, 191 millions en 2024-2025 et 209 millions en 2025-2026 », écrit le ministre. Diable ! Pourquoi tant de générosité ? Parce qu'à ce prix, le Royaume-Uni se débarrasse d’une partie du problème migratoire sur notre pays. C’est l’argent de la faiblesse, l'argent de la honte. Les millions du Royaume-Uni aideront la France à embaucher des effectifs destinés à lutter contre l’immigration illégale dans le nord du pays. Une tâche qui nous incombait. Résultat : la France aura la responsabilité du confort des migrants et du combat contre les passeurs. Le Royaume-Uni se contentera de tirer les oreilles de son voisin si nous sommes débordés. Politiquement bien joué de la part de Suella Braverman. Le Royaume-Uni investira aussi dans des drones et des avions de surveillance. Pour « faire face au niveau de trafic de personnes à travers la Manche », son pays contribuera encore au financement d’un centre de rétention implanté… chez nous, évidemment. L’idée : renvoyer plus facilement les pensionnaires dans leur pays d’origine. Fort bien, mais la France ne parvient pas à renvoyer ses OQTF ! Ces incrustés sans bristol ont donc toutes les chances de rester... en France. Un accord de dupes.

La France ferait mieux d'observer ce qui se passe outre-Manche. À la veille de la loi macronesque sur l’immigration, le Royaume-Uni promet quelques mesures de bon sens qui sont, en creux, autant de révélateurs de ce que nous refusons de faire. Objectif : « Réduire les facteurs d’attractivité de l’autre coté de la Manche », explique le ministre. Son projet prévoit de renvoyer les migrants illégaux dans leur pays ou ailleurs (au Rwanda ?) et de les informer qu’ils ne peuvent pas revenir au Royaume-Uni. Elle veillera « à ce qu’aucune personne entrant au Royaume-Uni illégalement ne puisse travailler, demander des prestations ou profiter d’aucune manière de notre système ». Le système anglais a des progrès à faire, mais les mots sont là, la volonté politique est clairement affichée et le constat est sans appel. « Les conflits, les changements climatiques, la famine et autres problèmes feront du Royaume-Uni et de la France des pays confrontés à des pressions migratoires croissantes et sans précédent […]. L’impact sur les services publics, les logements et la cohésion sociale est immense. » Jean-Marie Le Pen ? Marine Le Pen ? Zemmour ? Non, le propos est signé Suella Braverman. Le ministre évoque ces migrants logés dans… des hôtels (comme en France !), condamne la marchandisation des hommes, le culot des organisations criminelles et le drame des naufrages…

« Les personnes qui arrivent au Royaume-Uni à bord de petits bateaux ont traversé de nombreux pays sûrs dans lesquels elles auraient pu et dû demander l’asile avant d’atteindre la France ou le Royaume-Uni », remarque très justement le ministre de l’Intérieur anglais. Pendant ce temps, la Macronie échafaude encore l’incroyable pompe aspirante des « métiers en tension ». Charles ne viendra donc pas les mains vides : il nous apportera par milliers… ses migrants. Qu'est-ce qu'on dit au gentil voisin ?

Marc Baudriller
Marc Baudriller
Directeur adjoint de la rédaction de BV, éditorialiste

Vos commentaires

35 commentaires

  1. ILS ne reculent devant aucune Imposture….C’est dans leur A.D.N………….Donc on n’a pas encore tout vu…..C’est ce que je disais en Mars 2020 quand Macron est parti en Guerre contre le Covid ! ! ! et plus ils en rajoutent, plus la Guerre nucléaire se rapproche….déjà que la G.B. veut fournir des munitions avec de l’uranium appauvri ! ! ! Macron a t’il oublié que les 1er ennemi de la France depuis toujours sont les Anglos Saxons……Les français ont élus mais surtout ré élus un Président qui s’en fiche de la France, surtout s’il dit, et fait semblant du contraire….Macron vise la Présidence de l’U.E. puis de la Planète….peut être à 80 ans comme Biden…

  2. Voilà ou passe notre argent ! Bravo la superbe intelligence …nous allons à notre tour devenir dingues …mais sans le sou ..

    • Non, une poubelle! Ça a déjà commencé à Paris. Il ne faut pas que nos invités soient dépaysés!

  3. Il est sûr que ces migrants resteront en France. Mais on peut s’interroger sur le désir d’assimilation ou, tout simplement, d’intégration d’individus à majorité anglophone, déçus et frustrés de ne pas avoir pu rallier le pays de leurs rêves. La France ne sera sans doute pour eux qu’une vache à lait tout juste bonne à traire et la République un concept auxquels ils n’adhéreront jamais.

  4. Voilà ce qu’est devenue la France de Macron: le tapis sur lequel le monde entier vient s’essuyer les pieds avant d’entrer.

  5. Et pour la France cela va coûter quelques milliards ! c’est encore une sacré bonne affaire du financier Macron.
    Les banques ont dû le virer pour ne pas faire faillite et l’on aidé à faire de la politique pour s’en débarrasser.

    • +++ Tout à fait ! C’est le grand principe suivi désormais chez les fonctionnaires ( cf : ENA): Chez les officiers, pour pouvoir se débarrasser d’un incompétent, on lui file un galon de plus, une médaille, et on lui trouve un organisme qui ne le connait pas pour le recaser : ouf !

  6. La France devrait confier les siens aux pays du Maghreb , les migrants en majorité musulmans veulent aller en GB car ils ont acquis beaucoup de pouvoir dans ce pays , plusieurs maires de grandes villes sont musulmans , la charia s’applique en matière civile dans des tribunaux de première instance , dans certains quartiers on indique : à partir d’ici la charia s’applique , un lord musulman chargé d’organiser le pèlerinage à la Mecque , voir les illuminations de Londres pour le ramadan.

  7. Évidemment, les manifs empêchent les médiats mainstreams de nous informer sur un sujet sensible qu’est l’immigration de personnes sans papiers, donc hors,la loi. Pas de problèmes traverser la Manche à l’envers vers notre sol, c’est prévus d’avance, nos villages sont prêts à les accueillir et tant pis si on casse les havres de paix de la si belle France profonde. Le Royaume Unis vas mettre la main à la poche, ne nous avons pas dit qu’avec le Brexit ce pays aurait de grande difficultés financières, tout comme l’économie Russe, qui devaient s’effondrer sous les sanctions Américaines et Européenne, il semble qu’elle se porte bien, Tout comme le Brexit Anglais ils vont bien, merci pour eux, et si nous faisions le Fenchxit aussi nous. Nous renverrons nos immigrés vers l’autre côté de la méditerranée.

  8. Et Macron se venge sur les Français de ses faiblesses en négociation : Algérie, Grande Bretagne, Allemagne, Europe etc, etc
    Que restera t’il de notre pays dans 4 ans ? Nos enfants et petits enfants vont payer cher

  9. Notre Drame de Paris s’est employée avec ardeur à nous démontrer, dans sa ville, outre son incompétence, à quel point ce pays est devenu une poubelle

    Bradé, pillé, saccagé. On y vend son âme pour un plat de lentilles.

  10. L’ignorance des masses est la première force des dirigeants ! Quand un régime politique tombe en pourriture il corrompt tout ce qui l’approche !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois