Accueil Discours Les clés du pouvoir sont dans le bureau de Jacques Attali
Discours - Editoriaux - Internet - Médias - Santé - Table - 17 septembre 2015

Les clés du pouvoir sont dans le bureau de Jacques Attali

Peut-on prévoir l’avenir de la France ? s’est posé la question dans son dernier livre. Sur le plateau de LCI, face à une journaliste au regard éperdu d’amour, le prédicateur livre une réponse sans appel : l’avenir de la France est “très magnifique”. Ni plus, ni moins. Préparez les guirlandes, dépliez les lampions, ça va déménager sec dans le féerique. Va y avoir de la fée Clochette au gouvernement, c’est lui qui nous le dit…

Le visionnaire du redressement national précise sa pensée, car – ne nous emballons pas – ce nirvana ne peut survenir qu’en appliquant le programme que le saint homme est en train de concocter dans son laboratoire secret. C’est la condition. Et ça bosse dur de ce côté-là. Éprouvettes fumantes, mixture insensées, décoctions magiques, le chercheur est aux manettes et, entre deux explosions, il nous livre le fruit de ses travaux. C’est du lourd.

Au fil de l’interview, il apparaît que Jacques Attali se rêve en marionnettiste du prochain Président. Depuis 30 ans, personne n’a réformé, tous étaient nuls, traîne-savates, dégonflés, y compris Mitterrand dont il était le conseiller… Alors, pourquoi s’entêter ? En guise de Président, il suffit de choisir un clampin propre sur lui, un gars à lunettes qui fasse illusion et le tour sera joué pour peu que le quidam en question applique à la lettre le programme de Jacques Attali. Plus qu’un simple livre, voilà un genre de notice Ikea pour remonter la France. Les dessins en moins. C’est la faiblesse du bouquin.

Nantie de ce mode d’emploi imparable et tenue par quelques ficelles tirées par qui-vous-savez, la prochaine présidence ne serait qu’un parcours de santé. Une simple formalité. Reste à trouver un bon serreur de main, un cravaté présentable, pas trop gros, pas trop maigre, une sorte de François Hollande en « pas grillé ». Un jeu d’enfant.

Pour les postulants impatients de découvrir la teneur du programme mode d’emploi, Jacques Attali a créé un site Internet sur lequel chacun peut apporter sa contribution, compléter les pointillés, dessiner un mouton… L’affaire semble perfectible. Déjà 5.000 visiteurs, claironne-t-il. Diable… Tout un village !

Maintenant abordons un sujet plus grave, la question qui nous taraude : peut-on prévoir l’avenir de Jacques Attali ? Hélas, oui. Après consultation du blanc des yeux de la journaliste de LCI, il apparaît nettement que Jacques Attali continuera d’être invité de toutes parts à déballer son discours sinistre. Sa route est tracée et, sans aucune surprise, sa vocation perdure : emmerdeur en chef des chaînes d’info, plombeur d’ambiance de talk-show, grisailleur de médias, rien ne le déviera de son chemin. Au terme de tous ses efforts, en signe de récompense pour services rendus, à l’horizon 2018, Jacques Attali devrait atteindre la consécration en finissant planté dans un pot à l’entrée de BFM TV. Et ça aussi, c’est très magnifique.

À lire aussi

Jean-Jacques Bourdin va trop vite (dans ses explications)

À gagner dès demain sur RMC : un tour de périph en marche arrière dans la voiture d'Agnès …