Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice ne s’excusent pas : ils attaquent !

Capture d’écran (4041)

J’avoue, je ne suis pas une fidèle auditrice de France Inter. Reste que j’ai eu à subir un jour, lors d’un trajet en voiture, l’émission phare de la dénommée Charline Vanhoenacker. Sans a priori, je l’assure, car je ne connaissais pas la dame. Eh oui, ça arrive ! Résultat : j’ai été affligée, consternée, saoulée par les ricanements incessants.

Par hasard, aussi, j’ai entendu son acolyte Guillaume Meurice, que je ne connaissais pas non plus, traiter Netanyahou de « sorte de nazi sans prépuce ». Et l'assistance, là encore, de s’esclaffer grassement.

Il a fallu que d’autres que France Inter – mauvais esprits, bien sûr – s’en saisissent pour que M. Meurice ait un petit rappel à l’ordre de sa hiérarchie. Mais sa marraine Charline, elle, lui a maintenu toute sa confiance. Et pour que nul ne l’ignore, elle y a même consacré sa chronique de ce dimanche 12 novembre.

Voici ce qu’elle a dit : « Dans l'émission du 29 octobre, une blague a provoqué une polémique. Si cette blague vous a choqués, blessés ou les deux, si cette blague vous a fait rire ou si vous avez regretté d'avoir ri, si elle vous a gênés, divisés, fait réfléchir ou si vous êtes passés par plusieurs états à la fois, eh bien, sachez qu’il en est de même au sein de notre équipe. ». Et donc, poursuit-elle, « si nous sommes là ce soir, c’est que nous avons surmonté nos divergences et que nous avons confiance en Guillaume ».

Ne cherchez pas d’excuses, aucun regret ; plutôt la désignation des coupables : « Nous, les humoristes, on manie un langage qui est le deuxième degré et qui laisse libre cours à toutes les interprétations. Réduire une blague à la lecture qu’en fait l’extrême droite (sic) est un dangereux procès d’intention. Dangereux parce que certains, dont une chaîne de télévision en particulier, dessinent une cible sur le front des clowns. » Pauvres créatures que ces clowns, objets d’« attaques haineuses » de l’extrême droite. Des martyrs, et « le temps venu, il faudra répondre à cette question : comment la moitié d’un pays a passé dix jours à s’écharper sur une accroche satirique qu’on peut estimer ratée si on veut, alors que la guerre fait rage au Proche-Orient ».

Le RN, la figure du Mal

Et Charline de désigner la figure du Mal : Jordan Bardella. « Pendant ce temps-là, dit-elle, Jordan Bardella a déclaré "je ne crois pas que Jean-Marie Le Pen était antisémite" », « Bardella semblait sincère, mais peut-être qu’il se fout de notre gueule. Qui sommes-nous pour juger ? Ben… sûrement pas nous, nous ne sommes que des humoristes », conclut-elle.

Son protégé Guillaume Meurice lui a emboîté le pas. De retour dimanche à l’antenne, il en a remis une couche dans Le Grand Dimanche Soir, l’émission de Charline Vanhoenecker « enregistrée sans public », nous dit Le Figaro, « pour raisons de sécurité ». Très soutenu par son public, à ce qu’il dit, Guillaume Meurice s’excuse : « Je n'ai pas pu répondre à tout le monde. J'étais pas mal occupé. C'est mon point commun avec la Cisjordanie, d'ailleurs. » C’est tordant. Comme les blagues sur le prépuce : « Je me demande même s'il y a pas un problème avec cette absence de prépuce. Ça les énerve, en fait. Parce que ça gratte ? Je ne sais pas. » On se tient les côtes.

C’est l’humour France Inter : militantisme de gauche sur trame caca-bite-couille. Et pas question de modérer le propos : « J'ai conscience que j'ai choqué beaucoup de gens en comparant un fasciste à un nazi », conclut Meurice.

Donc, résumons : aucune excuse, les gens sont méchants. Pire : tous bas de plafond et d’extrême droite, ils ne comprennent rien à l’humour second degré façon « Durafour-crématoire ». Ben quoi, ce n’était pas drôle, les calembours sur la Shoah ?

Marie Delarue
Marie Delarue
Journaliste à BV, artiste

Vos commentaires

77 commentaires

  1. Quand on entend les ignominies de certains membres de Lfi qui siègent au sein du  » sanctuaire du Peuple » et qui restent irrémédiablement impunis, on ne peut s’étonner de voir ces sinistres profiteurs du système médiatique PUBLIC s’adonner à leurs vulgaires passions sans pour autant être le moins du monde réprouvés ou punis ; il y a quelque chose qui ne va plus dans notre pays. Les bons sont en prison, et les méchants sortent de garde à vue la tête haute ( bons & méchants selon la définition qu’en fait M. Darmanin).

  2. … Qu’est devenu cette radio… Il me semble qu’à une époque elle était pas trop mal ! ? ( pas de pub en tous cas ). Et puis, ces radios et T V publiques se sont gauchisés à l’extrême au point d’en arriver là ! Et ce, au frais du contribuable. Ces rigolos ( façon de parler, rien n’est drôle chez eux, absolument rien ) sont des militants et protégés de surcroit. Meurice est à Sud ( syndicat ) donc protégé. Des lâches en faït !

  3. Ce qui me désespère c’est que mes impôts servent à payer ces pseudo humoristes . MLP si elle est élue, veut privatiser une bonne partie de l’audio visuel public , mais comme elle a raison. On sait hélas , que ces chaines publiques qui véhiculent la  » bonne parole » ( il s’ entend par là ,la bonne parole bien- pensante , bien à gauche ,) relayent la vision politique de cette gauche qui a conduit au déclassement de la France. Pour preuve , G Attal constate que les gamins de 4 ème pour une bonne moitié ne savent pas lire couramment …..

  4.  » Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2009, 661 millions d’hommes de plus de 15 ans seraient circoncis, soit environ 30 % de la population masculine adulte mondiale. La circoncision rituelle a été pratiquée pour des motifs culturels et religieux depuis l’Antiquité en Égypte antique puis dans le judaïsme et l’islam. Ce rite est également en usage chez certaines communautés chrétiennes (notamment orientales).  » (wikipedia)
    Alors Meurice, ça te coupe le sifflet ?…

  5. Les nazis étaient des fascites : Ein Volk, ein Reich, ein Führer ; tout pour l’état, tout par l’état, rien en dehors de l’état. Le fascisme a toujours été une idéologie de gauche. Hitler, comme Mussolini se revendiquaient socialistes les plus purs.

    • En effet. Ce qui prouve que tout gauchiste est un fieffé menteur ou un ignorant total. C’est quand même drôle de les voir critiquer ceux qui ont été leurs prédécesseurs.

  6. Un bon mot, même de très mauvais goût, ne se refuse pas chez ces gens-là.
    Pour moi, la « petite bande à Charline », c’est l’épisode du train. Ils auraient dû être virés collégialement.

  7. Quand ces personnes sont bien au chaud avec nos contributions elles peuvent brasser du vent en toute impunité sur l’air du tralala et se cachent derrière de l’humour au second degré. C’est bien connu de France Inter depuis des lustres . Une fois les vannes lâchées ils viennent faire des excuses du genre excusez moi de vous demander Pardon ils font leurs mea culpa ils ont raisons ils ne seront jamais sanctionnés faute avouée à demi pardonnée.

  8. Ils sont en communion de pensée, de morale, d’idéologie, avec les barbares, éventreurs, violeurs, nous n’avons rien à attendre d’eux, si leurs propos sont répréhensibles qu’ils soient condamnés, si les juges sont solidaires alors ils ne nous reste que les urnes pour changer la loi, la constitution.

  9. Pour les avoir fréquentés proféssionellement, je peux affirmer que le monde de la presse, et par ricochet celui d’autres médias est, à part quelques exceptions, d’un niveau de lamentable que même une formation. spécifique n’arriverait pas à égaler. Ils se croient tout permis, portent des jugements basés sur des faits déformés et/ou fabriqués de toutes pièces, arrivent à générer des conflits de personnes et bientôt d’Etats. Bref, le maléfique personnalisé.

  10. Dans le fond France Inter a raison ne serait ce qu’au niveau de la stratégie . L attaque n’est elle pas la meilleure des défenses ? D’ailleurs , au lieu de baisser la tête devant l’islamisme et ne répondre ,timidement , au coup par coup aux attaques qui nous sont faites , le gouvernement devrait suivre cet exemple et « attaquer » lui aussi le problème .

      • Je veux dire que j’attends de mon gouvernement qu’il se décide à joindre les actes aux paroles . Et que la future loi sur l’immigration est l’occasion rêvée pour poser des décisions très fortes . Jusqu’à présent , il ( le gouvernement), n’est là qu’en réaction de ce qui se passe . Et c’est souvent trop tard . Il est dans La Défense . Mais quand on se défend c’est qu’on déjà a été attaqué . Mon image avec France Inter se limite à cela . France I

  11. Que la droite Kalimero arrête donc de se lamenter une bonne fois pour toutes face aux coups tordus des gauchistes, c’en est fatigant de misérabilisme et de contrition permanente. Qu’elle se batte NDD, de la même façon, avec les mêmes armes, et plus fort encore pour les démonter impitoyablement. Marre des bons sentiments, des excuses, des pardons, des larmes plein les yeux. Ce n’est pas pour cette droite-là que je vote.

    • Je partage tout à fait votre point de vue mais que faire? personne ne bouge,macron a adptè la maniere de baisser la tête et d’attendre que çà passe et c’est une trés bonne stratègie voire : les gilltes jaunes ,la retraite ect ect

  12. Les vrais humoristes sont tout en finesse et n’ont pas besoin de personnes qui font beaucoup de bruit en riant trop fort.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois