Le Père l’a échappé belle. Sa visite, prévue dans une école maternelle de Montargis, dans le Loiret, sera finalement maintenue. Elle avait été annulée, la directrice expliquant pudiquement vouloir « respecter les diverses croyances ». L’inspection académique de Montargis s’abritant courageusement derrière des arguments financiers. Le tollé provoqué a obligé les élus locaux à revenir sur cette éviction.

Les arguments invoqués, vous vous en doutez, n’étaient que mensonges et faux-semblants… Et les raisons de cet abandon du Père Noël en plein pôle Nord bien moins respectables. En fait, comme le rapporte une mère de , la directrice « ne voulait pas se faire taper sur les doigts par certaines familles de musulmans »… L’adjoint au maire en charge des affaires scolaires précisant pour sa part que « les années passées, une dizaine de parents boycottaient la journée de visite du Père Noël ». Aux représentants du ministre de l’ « nationale » qui avaient invoqué le manque d’argent, le maire de Montargis rétorque : « C’est faux ! Chaque année, la mairie engage une petite ligne de budget pour favoriser le Noël de tous les enfants. » Et d’ajouter : « La polémique est close. » Le Père Noël sera bel et bien présent, tout de rouge et blanc vêtu, le 20 décembre prochain pour les bambins de la maternelle du Grand-Clos.

Close la polémique ? Oui, si l’on s’en tient à l’épilogue heureux de cette navrante . Non, si on la replace dans un contexte plus large. Il faut le dire : la – parce qu’il s’agit bien de cela – et le chantage au « respect des différences » sont tels aujourd’hui qu’on finit par trouver des excuses à cette directrice d’école. Une lâcheté qu’on camoufle sous le prétexte de défendre les croyances de tous, et autres balivernes sur « les valeurs de l’école laïque ». Le Père Noël met-il en péril la ? Il suffit de formuler la question pour mesure le grotesque de l’attitude de certains.

En ce qui concerne l’académie d’Orléans-Tours qui avait invoqué des problèmes d’argent, aux dernières nouvelles, elle est aux abonnés absents.

Ah oui ! Faut-il rappeler à ces ignares que le Père Noël est tout ce qu’il y a de plus païen… Et que les crucifix ont été, depuis belle lurette, chassés des salles de classe…

6 décembre 2012

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

0 0 votes
Votre avis ?
0 Commentaire(s)
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires