Ce que nous pouvons faire…

Par le passé, nombreux sont ceux qui, par manque d’intérêt ou de connaissance, ont pu fermer les yeux face à l’islamisation rampante de la France. Convaincus à tort ou à raison qu’ils n’avaient pas à dire aux autres comment ils devaient vivre, les Français se sont rassurés dans le mirage du « vivre ensemble », sans pour autant se rendre compte qu’en réalité, ils étaient en train d’enterrer le « vivre français ».

Cependant, les horreurs et provocations qui se sont enchaînées tout l’été ont fini par entraîner l’éclatement de nombreuses illusions. Ainsi, des débuts de rébellion commencent à surgir… Bien entendu, il y a eu la Corse, mais aussi à Saint-Laurent-des-Vignes (Dordogne), un gérant de piscine assumant fièrement son refus d’avoir laissé entrer une femme voilée dans son établissement. Egalement, il y a eu le fameux restaurateur du Cénacle, recevant un écho médiatique et politique tel que l’on aurait pu croire qu’il y avait eu un attentat terroriste dans son restaurant…

En bref, les Français commencent à comprendre que leurs élites leur ont menti sur « l’islam, religion de paix ». Ce mensonge, à la différence de ceux auxquels nous sommes habitués, tels que sur l’économie ou le chômage, est très différent car il a mis notre intégrité civilisationnelle en véritable danger de mort. En somme, il s’agissait d’un mensonge d’une irresponsabilité criminelle.

Alors, que pouvons-nous faire ? Concrètement et actuellement, deux options s’offrent à nous : celui de l’expression et celui du vote.

Si vous vous engagez sur le terrain de l’expression, il se peut que vous viviez des moments très déplaisants… En effet, comme l’affaire du Cénacle le démontre, vous pourriez recevoir des menaces, votre réputation peut prendre un sacré coup, et puis il se pourrait même que vous perdiez votre travail ainsi qu’une partie de votre cercle social… Face à cette réalité – démontrant, à elle seule, à quel point notre société est malade -, on ne peut que comprendre que ce genre de vie ne puisse convenir à tout le monde.

Toutefois, tout le monde peut voter.

Si suffisamment d’entre nous font le choix de ne plus voter pour ceux et celles qui ont permis l’islamisation de notre pays et, au contraire, décident de voter pour ceux et celles qui s’engagent à l’arrêter, alors nous aurons une chance de ne pas voir le « vivre français » disparaître pour de bon.

En France, seul le Front national s’engage depuis des années sur le sujet et est en mesure de gagner. Pour autant, nombreux sont ceux qui s’inquiètent de ses propositions économiques. Ce genre de préoccupations est plus que légitime, ou du moins elles le sont quand on vit dans une société civilisée…

Quand la barbarie frappe à la porte de votre mode de vie ancestral, alors ce genre de considérations devient futile. Nous sommes dans une lutte à mort civilisationnelle ou, comme l’a récemment dit Ivan Roufiol, “la France n’échappera pas à l’épreuve de force que l’islam colonisateur lui impose”, alors opposons-lui au moins un chef déterminé.

À lire aussi

Ils croient résister aux terroristes mais sont en réalité déjà morts !

"Nous avons besoin d'être unis !" disent-ils. Mais jamais ils ne précisent autour de quoi,…