Accueil Discours Catho bashing, encore…
Discours - Editoriaux - Médias - Table - 25 novembre 2016

Catho bashing, encore…

J’ai trop de respect pour Boulevard Voltaire pour laisser dire n’importe quoi.

a fait une bonne campagne, probablement la plus authentique et la plus courageuse des sept candidats de la primaire. Personne ne conteste cela, y compris ses concurrents et adversaires. 

Contrairement à ce qu’a écrit François Teutsch, Jean-Frédéric Poisson est la grande victime de l’énorme baffe que viennent de prendre journalistes et sondeurs. En effet, en annonçant, la veille du scrutin, que Fillon, Juppé et Sarkozy seraient à quasi-égalité dans un mouchoir de poche, les médias ont poussé les électeurs naturels de Jean-Frédéric Poisson à se tourner vers le vote utile François Fillon pour en finir avec Sarkozy et Juppé.

Si les sondeurs et les journalistes avaient été plus réalistes en annonçant Fillon seul en tête avec plus de 15 points d’écart, Poisson aurait probablement retrouvé ses soutiens naturels avec un score de 4 à 7 % et Fillon aurait fait probablement moins de 40 %. Voilà la réalité. Tout le reste n’est que de l’égarement.

Car, enfin, le mauvais score de Jean-Frédéric Poisson n’a rien à voir avec les arguments développés par François Teutsch.

Que les catholiques aient préféré les baisses d’impôts aux valeurs est un argument qui ne tient pas (en particulier pour tous ceux qui ne sont pas imposables), et c’est leur faire un mauvais procès d’intention. La soi-disant Bourgeoisie-Catholique-Française, (et pan pour l’amalgame BCF) serait aveuglée par le conformisme dont elle serait un des vecteurs principaux ! Rien que ça ! Non, François, il faut vous réveiller car vous vivez un mauvais cauchemar. Quels “catholiques” avez-vous rencontrés ces derniers temps pour avoir la prétention de les connaître tous en les déguisant en Cahuzac planqueurs de feuilles d’impôts et imperméables aux valeurs, alors que nombre d’entre eux sont tout le contraire de ce que vous insinuez.

Qui visite les prisons ? Qui a une attention particulière aux plus pauvres d’entre nous ? Qui donne généreusement ? Qui cherche humblement à faire le bien autour de lui ? Qui critique les totalitarismes en tout genre, les idéologies et la mondialisation effrénée ? Qui est le plus conformiste d’entre nous ? Avez-vous lu les dernières encycliques ou exhortations apostoliques des vingt dernières années ? Les discours majeurs de Benoît XVI à Ratisbonne, à Paris ou à Londres ? Dans quelle bulle êtes-vous donc enfermé pour être ainsi décalé de la réalité ?

Marre des donneurs de leçons.

Marre de ces faux prophètes qui tirent sans cesse sur les seuls rescapés de la déconstruction programmée, fidèles aux vraies valeurs familiales et promoteurs d’une véritable écologie humaine.

Marre du catho bashing et de ces qualificatifs réducteurs d’ultra-droite catholique. Oui, nous sommes opposés pour beaucoup d’entre nous à la promotion du crime prénatal et aux déviances en tout genre des lobbies LGBT. C’est respectable et cela devrait être respecté.

Tous les catholiques ne sont pas des saints, mais ils aspirent humblement à la sainteté. Et, remplis d’espérance, ils croient en l’avenir.

Le mauvais score de Jean-Frédéric Poisson, décevant pour beaucoup d’entre nous, reste purement conjoncturel.

À lire aussi

Et si on écoutait le cardinal Sarah ?

"Peuple de France, toi, Peuple de Vendée, quand donc te lèveras-tu avec les armes pacifiqu…