Editoriaux - Videos - 20 décembre 2017

Qui décide de détruire les archives en France, et selon quels critères ?

Détruire les archives, numériser ce que l’on garde, c’est très bien si tout le monde est d’accord , mais les gens de la profession, les historiens, les généalogistes sont très peu consultés, voire pas du tout. Or, les avantages de la disparition de la mémoire, c’est qu’on peut supprimer la notion de Français de souche plus commodément. On se demande si l’essentiel n’est pas là.

À lire aussi

Agnès Buzyn et La Poste ne savent même plus parler français…

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLes récriminations de l’ancien institute…