Détruire les archives, numériser ce que l’on garde, c’est très bien si tout est d’accord , mais les gens de la profession, les historiens, les généalogistes sont très peu consultés, voire pas du tout. Or, les avantages de la disparition de la mémoire, c’est qu’on peut supprimer la notion de Français de souche plus commodément. On se demande si l’essentiel n’est pas là.

20 décembre 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.