Cacophonie dans la presse : « Marine Le Pen désavoue Aymeric Chauprade », «  contredit Marine Le Pen en relayant Aymeric Chauprade », « Jean-Marie Le Pen défend Aymeric Chauprade en critiquant Marine Le Pen ». Rien ne va plus au Front national...

La politique est une chose étrange. En toute logique, le Front national aurait dû sortir grandi, raffermi, conforté des récents événements qui ont bouleversé la France. Ne venaient-ils pas de lui donner tragiquement raison ? De désavouer tous ceux qui l’accusaient de surfer sur la peur ? De prouver que ses mises en garde ne relevaient pas du fantasme ? Il en sort contre toute attente désuni, fragilisé, passablement illisible. Les tensions internes éclatent au grand jour.

On pouvait croire cependant que la ligne de fracture, s’il y en avait une, se situait, pour résumer, sur la question « mariage pour tous », Front national conservateur, façon Chauprade, contre Front national libertaire, façon Philippot. Il semblerait donc que cette fracture aille bien au-delà. Ou alors, que ces questions sociétales ne soient pas accessoires, comme l’a souvent laissé entendre Marine Le Pen, mais une partie d’un tout qui les dépasse et que l’on pourrait appeler « civilisation ».

Dans la famille Le Pen, il se dit, pour caricaturer, que la fille serait sous influence « Philippot », la nièce sous influence « Chauprade », et le père, éternel électron libre, sous influence... Jean-Marie Le Pen.

La ligne Philippot aurait l’onction des médias - celui-ci y est d’ailleurs omniprésent -, la ligne Chauprade, celle des militants.

La ligne « militants » s’est sentie trahie par la ligne « médias » quand celle-ci, après les attentats, s’est jointe au chœur des « pas d’amalgame ». La vérité force à dire, comme pour beaucoup de divorces, que les torts, dans l’incompréhension, sont partagés : la formule « pas d’amalgame » est bien sûr ambiguë. Si elle signifie que l’ensemble « islamiste » n’est pas superposable à l’ensemble « musulman », elle est juste : tout musulman n’est pas islamiste. Si elle dénie le fait que le sous-ensemble « islamisme » appartienne à l’ensemble « islam », elle ne l’est pas : tout islamiste est musulman.

Ce qu’explique Aymeric Chauprade dans la petite vidéo controversée, relayée par la nièce et le père, réfutée par la fille, relève, selon les militants, d’une lapalissade : la France est en guerre avec « des » musulmans et non avec « les » musulmans, le vivier des islamistes est celui de l’islam en France. Le clan « Chauprade » ne comprend pas les pudeurs de Marine Le Pen, qui dit craindre des poursuites pour incitation à la haine raciale… Où est-il question de race ? Les chrétiens réfugiés d’Irak ou de Syrie ont peut-être, comme le dit la chanson, « une gueule de métèque », ils ne seront jamais islamistes, quand certains Français de souche ont été gagnés par la contagion.

Alors quoi ? Alors la ligne « médias » n’entend peut-être nullement s’avancer sur un terrain civilisationnel, pour ainsi dire spirituel, qui la forcerait à reconnaître que le fait religieux et ses composantes ne sont pas secondaires, et que face à un tel ennemi, se placer sur le seul terrain de la laïcité et des valeurs républicaines ne fera pas le poids, de la même façon que l’on ne joue pas au tennis sur un tatami. Ou, plus pragmatique et moins idéaliste que les militants, sait que si elle arrive au pouvoir un jour, elle aura à composer, bon gré mal gré, avec une vaste communauté musulmane qu’il ne s’agit pas de prendre dès maintenant à rebrousse-poil, sauf à vouloir une insurrection.

44 vues

21 janvier 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.