Une journaliste agressive et partisane, coupant sans arrêt la parole et traquant le à chaque question au point d’en être ridicule, interroge une -Le Pen sûre d’elle et très à l’aise dans ses réponses.

La tactique de l’« élite » politico-médiatique consiste à tenter de montrer que le FN est un parti raciste d’extrême droite qui manipule les consciences et se cache derrière toutes les actions visant à déstabiliser ladite élite. Cela donne une idée de la manière dont sera menée la campagne présidentielle.

Les policiers manifestent, le FN est derrière ! Dans son discours au Congrès de Nouvelle-Calédonie, le ministre de l’Éducation nationale a dénoncé la récupération de la lutte contre la scolaire, qui a pourtant atteint dans cet archipel un niveau important ces derniers temps. Quand des citoyens, policiers, enseignants manifestent leur désapprobation, on traque aussitôt la récupération politique.

La triste réalité est que la gauche, complètement discréditée, cherche de manière désespérée des solutions de remplacement à la faillite totale de Hollande.

Dans ces conditions, il est dommage que les idées de résistance soient portées par un candidat qui n’a pas fait ses preuves en 2007-2012 et qui reprend sans vergogne la ligne Buisson qui a failli le faire gagner en 2012. Il est vrai qu’avoir fait coexister cette ligne avec la parole de NKM relevait d’un mélange des genres assez incompréhensible, comme l’a souligné Buisson dans son dernier livre, remarquable, La Cause du peuple. La vérité, c’est que Sarkozy a perdu à cause de ses concessions à la gauche sur de nombreux sujets. Pour qui veut comprendre cette réalité, la lecture du livre de Buisson est éclairante.

À côté du livre de Buisson, ceux de De Villiers et de Zemmour contribuent à la compréhension de la situation dramatique dans laquelle notre pays a sombré.

Ce trio de penseurs est réconfortant. Dans le domaine des idées, il constitue vraiment le tiercé gagnant de la de l’ française.

4 novembre 2016

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.