Brest : les islamistes projetaient de massacrer tout un village

djihad daech

France orange mécanique, épisode 761. Après trois ans et demi d’instruction, six hommes, dont un mineur, impliqués dans la préparation d’actes violents façon État islamique ont été renvoyés devant la cour d’assises des mineurs spéciale pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, informe l'AFP. Nés entre 1983 et 2003, les six accusés, dont cinq encore détenus, sont soupçonnés d'avoir envisagé plusieurs cibles pour des actions violentes : la base navale de Brest, les célébrations du Nouvel An chinois en France, une synagogue, des matchs de foot...

Depuis septembre 2019, la DGSI suivait Mohamad D., un Palestinien né en 1985 à Homs, en Syrie, arrivé en France avec le statut de réfugié en novembre 2015. D’après les enquêteurs, l’individu aurait combattu dans les rangs de l’État islamique en Syrie en 2014, avant sa venue dans l’Hexagone - ce qu’il conteste. Il y a quatre ans, ce sont d’abord ses liens avec Wahid Bouraya, propriétaire de l’épicerie orientale « Chez Wahid », située en périphérie de Brest au 246, rue Jean-Jaurès, qui interrogent les enquêteurs. En effet, le commerçant d’une trentaine d’années avait déjà été condamné pour apologie du terrorisme. Au lendemain des attentats du 13 novembre, l’homme avait simulé le mitraillage d’un fourgon de police. Condamné à trois de prison avec sursis en 2018, il a pu continuer de vivre quasi normalement avant son interpellation, en 2020, pour projet d’attentat.

Un boucher pas comme les autres

Wahid Bouraya est décrit comme quelqu’un de manipulable « car trop gentil » et « bien dans sa peau » par ses proches. Tellement bien dans sa peau qu’il accueillit régulièrement, entre 2019 et 2020, dans son fonds de commerce, des réunions au parfum de préparatif d’attentat. Mais le proverbe ne ment pas : les murs ont des oreilles. Sonorisée par les renseignements généraux, la boutique orientale du « gentil » trentenaire s'est révélée être le quartier général d’une dangereuse équipée.

Dans une sonorisation du 9 décembre 2019, Mohamad D. dit à Wahid B. : « Il nous faut un peu d'entraînement, il nous faut des armes, et il faut apprendre certaines choses [...] On peut y aller pas trop loin, par exemple, on va voir les campagnes. On passe à quatre ou cinq, armés, tu tues tout le village en une seule nuit, c'est facile [...] Il faut avoir l'audace, et que tu aies tout prévu. » Un peu d'audace, un soupçon d'anticipation, des kalachnikov... et le tour est joué.

Si les hommes se défendent en prétendant que ces enregistrements sont décontextualisés, les juges antiterroristes ne sont pas dupes et mentionnent des séances de paintball (pour s’entraîner au tir), des projets d’achat d’armes à Brest et en Bosnie-Herzégovine, une fascination collective pour les attaques djihadistes et leur camarade Mohamad D. combattant de Daech.

Une sphère islamiste bien identifiée

Depuis longtemps, le boucher musulman – à deux doigts d’être un boucher islamiste – aurait dû éveiller les soupçons. Marié à Donia B., Bretonne convertie à l’islam, avec qui il a deux filles, Wahid B. était déjà connu pour ses relations étroites avec l’islamisme radical. En septembre 2014, sa femme et lui avaient été arrêtés à la frontière serbo-bulgare, route bien connue du djihadisme à l’époque. À leur retour en France, sa compagne, depuis divorcée (elle vit désormais avec un autre homme au Maroc, rapportent nos confrères du Télégramme), devient une militante islamiste assumée. Contrainte de pointer chaque jour au commissariat de la ville, Donia B. venait toujours vêtue d’une burqa et de gants noirs, alors même que la France venait de vivre les attentats du 13 novembre et subissait l'état d’urgence.

On apprend ainsi incidemment qu'on a échappé au massacre d'un « petit village  gaulois » par des islamistes, à la manière du Hamas massacrant un kibboutz.

Julien Tellier
Julien Tellier
Journaliste stagiaire à BV

Vos commentaires

37 commentaires

  1. Quand le petit village et ses gaulois réfractaires se mettront ils vent debout contre l’envahisseur qui cette fois ne sera pas romain ?

  2. Personne ou peu de monde veut admettre que c’est ce qui va arriver en France dans un délai plus ou moins long. Les frères musulmans et les salafistes, sont en train de tisser une toile qui va nous étouffer le jour où ils vont décider de passer à l’action, et ils la tissent en se servant de l’état de droit, sans pour autant car on en est pas encore là, regardez comment s’organise le Hamas, c’est une organisation dérivée des frères musulmans. Si nous ne réagissons pas la suite sera terrible, nos services de renseignements sont sur le coup, mais pas nos gouvernants.
    J’espère me tromper, mais dans le doute agissons.

  3. Bienentendu, comme pour beaucoup d’affaires du même genre, silence complet des médias et du gouvernement ! Va-t-il falloir que la Résistance de 40 renaisse de ses cendres ? Nos gouvernants devraient se méfier ! Quand 80% du oeuple français se lève pour portester contre ce qui s’est passé à Crépol, cela veut dire que les Gaulois en ont assez : de ce gouvernement d’une part et de l’immigration d’autre part ! Moi je dis : AUX ARMES CITOYENS !

  4. Le proverbe qui dit qu’à quelque chose malheur est bon, trouverait ici tout son sens. Cela fait des décennies que des esprits lucides, avertissent les français de ce qui allait arriver, est arrivé et arrivera, mais les lâches ont ostracisé ces lanceurs d’alerte et fait retomber la population dans une douce et rassurante léthargie. Tout ça pour dire que si un massacre comme il est question ici arrivait, ce qui est tout à fait possible, ça aurait au moins comme résultat (enfin je pense, rien n’est sur) de réveiller la population en leur foutant la « trouille », c’est la seule chose qui puisse les faire bouger.

  5. Des cas comme celui-là il doit y en avoir des dizaines mais que fait le gouvernement à part se mettre la tête dans le sable, si quand même le ministre de l’intérieur s’intéresse aux anglais, à Kevin et à Mathéo et celui de la justice insulte les français.

  6. Après des siècles d’échecs de conquêtes militaires , les musulmans ont parfaitement réussi l’opération « cheval de Troie » en Occident , avec l’immigration, la France est en Europe le pays qui compte le plus de musulmans dans sa population, et les élus de gauche favorisent l’arrivée des musulmans sur un territoire , et une fois sur un territoire ils votent à gauche et entretiennent la machine à envahir.

  7. Mais non ces gentils stigmatisés et victimes d’islamophobie ne sont pas dangereux écoutez les sinistres de l’intérieur et le garde des sceaux … c’est la mega / l’hyper droite qui est le seul danger en France avec ses attentats aux dizaines , centaines de morts blanc, judéo-chrétien et FRANÇAIS…

  8. Et combien de cellules de ce type en France. Pour une découverte, combien de dormantes. Darmanin est-il aussi efficace qu’il le prétend?

    • Vous avez la réponse dans la question ! … Le « crocodile-de-la-macronie » a un passif dans la ville de Tourcoing ! …

  9. …et pendant que les terroristes s’organisent pour s’armer davantage, les honnêtes gens rendent le vieux fusil du grand-père, par mesure de sécurité bien sûr !

    • Cette dernière campagne de restitution des armes diverses, décidée par ce gouvernement, est très révélateur de leur peur croissante d’un soulèvement massif des français.

  10. La Bretagne vieille terre chrétienne devenue terre musulmane suite à des décennies de votes à gauche .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois