Brèves - Economie - 5 septembre 2016

"Boues rouges": Royal tient tête à Valls

“La pollution tue les emplois”, a tranché lundi matin Ségolène Royal sur Europe 1. La ministre de l’Ecologie répondait à une question sur la polémique autour de l’affaire dite des “boues rouges”, ces rejets toxiques dont l’autorisation administrative a été renouvelée, avec l’appui par Manuel Valls.

“Ce n’est pas une querelle (avec Manuel Valls, NDLR). Thalassa m’a demandé comment sont prises les décisions et j’ai dit la vérité des choses. Il faut trouver une solution pour assurer la mutation de ce site. Peut-être avec Michel Sapin”, plaide-t-elle.

Sur le fond la ministre convient que des efforts ont été fait à l’usine de Gardanne pour limiter la pollution véhiculée par les effluents, mais qu’en attentant les résultats d’analyses en septembre, on reste loin du compte.

“Ce qui est en jeu, c’est la réconciliation entre économie et écologie. Les boues sont stockées au sol et les rejets dépassent encore les normes autorisées. (…) Il y a en assez de ce système où quelques-uns s’enrichissent au détriment de tous les autres.”

Sur l’impopularité manifeste du prédisent de la République, sur les récentes attaques de l’ex-ministre de l’Economie Emmanuel Macron qui reproche au gouvernement d’avoir faire les choses à moitié, Ségolène Royal a botté en touche. La ministre a assuré: “Sur les sujets qui me concernent, nous allons jusqu’au bout des choses”.

À lire aussi

Deux hommes tués par balle dans un bar à Marseille

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleDeux hommes, âgés de 41 et 59 ans, ont été tué…