Les premiers signes d’une rupture dans le continuum spatio-temporel sont apparus au moment de l’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République en 2007. était appelé dans un gouvernement d’« ouverture » et un rapport sur la “libéralisation de la vie économique” était alors commandé à . Comment ce dernier avait-il pu s’échapper des années 80 ? Nous l’ignorons toujours mais la réponse à nos interrogations réside peut-être dans la réponse à cette question.

Cinq ans plus tard, François Hollande faisait appel à un autre voyageur temporel pour reprendre le ministère des Affaires étrangères : Laurent Fabius. Au même moment, Manuel Valls, jeune ministre de l’Intérieur, apparaissait à la télévision en costume gris satiné d’un autre âge, les cheveux coiffés en une brosse rigide nourrie au gel Fixation Extrême que n’auraient pas reniée les musiciens du groupe favori de Lady Diana, les Anglais de Duran Duran.

Aujourd’hui, nous n’en sommes plus au stade des interrogations. Notre réalité s’est égarée trente ans dans le passé. Jugez donc : les Guns N’ Roses sont le groupe du moment, les deux plus gros cartons de l’année au box-office sont Star Wars et Jurassic Park, How To Make America Great Again de Donald Trump est un succès d’édition, la moustache est à la mode, les Stan Smith n’ont jamais été aussi tendance, la guerre froide recommence, est hype et les Français rêvent de réveillonner avec un jeune premier appelé . Bientôt, nous apprendrons que la fille cachée du Président en activité s’appelle Mazarine et Houellebecq aura un accident de vélo comme Jean-Edern Hallier en son temps.

Tout cela n’est pourtant rien en comparaison du retour, sur le devant de la scène, de deux rescapés des années fric et paillettes. Jacques Attali s’agitait pour l’instant dans l’ombre, il a enfin décidé de sortir du bois. L’ancien consigliere de Tonton risque de se présenter aux présidentielles ; du moins ne l’exclut-il pas ! Il n’en fallait pas plus à Bernard Tapie pour revenir au volant de sa DeLorean flambant neuve. L’ancien professeur de fitness de la kitchissime émission « Ambitions » entend, lui aussi, se présenter aux élections présidentielles. Nous ne connaissons toujours pas les intentions de Jacques Chirac, mais ce dernier est peut-être toujours convaincu “qu’on a dans notre pays le pouvoir de changer de vie” car “la France a besoin d’un homme de courage, de résolution” !

La rigueur scientifique m’oblige à vous présenter deux hypothèses. Première hypothèse : nous sommes coincés dans un épisode spécial de Noël de la célèbre série anglaise Doctor Who. Seconde hypothèse : nos élites ne se sont pas renouvelées et personne n’a tenu compte des trente années écoulées, tant les studios de qui ont autant de créativité qu’un poulpe sous neuroleptiques que nos intellectuels et responsables politiques qui ont cru que le progrès imposait de détruire notre nation. Je livre cette énigme cosmique à votre sagacité. En attendant : bonne année 1986 !

1 janvier 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.