Après avoir encouragé (et provoqué) la de policiers aux USA, mais aussi avoir causé une émeute en plein Londres, le mouvement « Black Lives Matter » (BLM) s’installe joyeusement en France. Ainsi, samedi dernier, au moins un millier de personnes se sont rassemblées à l’appel du collectif BLM France, pour exiger que « la vérité soit faite » autour de la mort d’Adama Traoré, survenue à la suite de son arrestation. Pourtant, son autopsie n’a pas révélé de « traces de violence significatives » mais une « infection très grave », « touchant plusieurs organes » dont le cœur. Malheureusement, pour BLM France, les faits et la réalité ne permettent pas que la « vérité soit faite » mais ses membres préfèrent la trouver dans la violence, comme actuellement dans les émeutes dans le Val-d’Oise…

Sur la page Facebook du collectif BLM France, on peut lire que :

Parce que la négrophobie d’État nous a enchaîné (sic) à une seule et même communauté de destin, nous nous ferons l’écho du mouvement « Black Live Matter » (resic). Ceci pour faire savoir à la suprématie blanche qu’à chaque fois qu’elle attente à la vie ne serait ce que d’un.e seule noir.e (re-resic), elle s’attaque à la dignité et à l’intégrité de tous les noir(e)s qu’elle a racisé (re-re-resic).

Bref, on va remettre les pendules à l’heure…

Aux USA, BLM affirme souffrir d’un ancré dans la culture américaine, son origine étant l’esclavage. Qu’ils aient tort ou raison m’importe peu, car en France, l’esclavage n’a simplement jamais existé. Alors, certes, la France a accepté que l’esclavage soit pratiqué dans son empire, mais au sein même de la France, cette pratique fut interdite depuis au moins le VIIe siècle, sous le règne de la reine Bathilde. En 1315, Louis X alla plus loin et proclama que le sol de France affranchissait quiconque y posait le pied (ce qui fut appliqué à travers les siècles).

L’esclavage a été pratiqué par toutes les civilisations, y compris africaines. Cependant, l’abolitionnisme est un concept qui est né en Europe, fut constamment développé par les Européens et encouragé à travers les siècles par de nombreux papes. Seule la civilisation occidentale a eu la détermination et le courage nécessaires pour forcer tous les peuples du monde à abandonner l’esclavage, allant même jusqu’à mener des guerres.

Aujourd’hui, presque tout Africain vivant en France, et même en Europe, y réside par un choix libre que lui ou ses parents ont fait quand ils ont quitté leur pays d’origine dans l’espoir d’obtenir une vie meilleure dans une société construite par des Européens. Ces derniers ont non seulement accepté que ces lointains immigrés puissent rester, mais ont, de plus, permis à beaucoup de devenir des citoyens à part entière, leur offrant les mêmes droits et devoirs, démontrant qu’en France et en Europe, « Black Lives Matter » n’est pas seulement un slogan.

Si le mouvement BLM perdure en France, alors, tout comme aux USA, nous verrons la violence et les tensions raciales exploser, et cela pour des raisons fallacieuses.

24 juillet 2016

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.