Accueil Editoriaux BHL, la folie de l’OTAN et la destruction de l’Europe
Editoriaux - International - 13 août 2014

BHL, la folie de l’OTAN et la destruction de l’Europe

Depuis cinq ans, l’OTAN a détruit la moitié de la Méditerranée ; elle a mis les islamistes partout au pouvoir ; elle facilite l’invasion de l’Europe par la Libye et l’Italie.

L’organisation veut maintenant détruire l’Europe avec une guerre fratricide contre la Russie, du niveau de celles de Napoléon ou d’Hitler. La lâcheté et l’indifférence des opinions publiques et les BHL des télés feront le reste.

Le patron danois de l’OTAN, Rasmussen, un agent américain qui avait coordonné le canular des dessins sur Mahomet et imposa à l’Église luthérienne le mariage religieux des gays, veut frapper plus fort. Car la diplomatie gay qui collectionne les ambassadeurs depuis Obama (lisez, en espagnol, le dossier du Tiempo du 11/10/2013), veut aussi sa guerre contre la Russie « orthodoxe et homophobe » (lisez Brzeziński et sa communication à ce sujet au Wilson Center le 16 juin dernier). La brutalité de la police socialiste contre les femmes et les enfants à Paris ne s’expliquait pas autrement.

On lisait donc, ces jours-ci, que « la Russie continue de déstabiliser l’Ukraine » et « de soutenir les séparatistes » et que ce pauvre vol abattu (dont plus personne ne parle, et pour cause) est « lié à ces interventions » (on ne saurait mieux dire !). Toujours aussi emphatique dans son enragement anti-russe, Rasmussen ajoute : « J’appelle la Russie à se retirer du bord du gouffre, à se retirer de la frontière. »

Cela veut dire quoi, le bord du gouffre ? La catastrophe atomique pour tout le monde ? Car on n’enverra pas les 25.000 troupiers de l’OTAN se prendre une rouste contre 200.000 Russes à Stalingrad : on n’a plus assez de forces pour cela. Alors on bombardera. Rasmussen a écrit, le 9 avril dernier dans le gentil Figaro, que l’on ferait le ménage… comme en Libye !

Ce n’est pas tout. On lit dans Wikipédia : “Selon les ambitions affichées par son secrétaire général britannique Hastings Lionel Ismay, le rôle de l’OTAN consistait, au cours des années de guerre froide, à “garder les Russes à l’extérieur, les Américains à l’intérieur et les Allemands sous tutelle”.”

Nous sommes revenus sous la tutelle grâce à Sarkozy, notre futur… président. Quant aux Allemands…

Gabriel Robin, ambassadeur alors de François Mitterrand, cité par Régis Debray, nous avait prévenus à l’époque : « L’OTAN pollue le paysage international dans toutes les dimensions. Elle complique la construction de l’Europe. Elle complique les rapports avec l’OSCE [Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe] (mais ce n’est pas le plus important). Elle complique les rapports avec la Russie, ce qui n’est pas négligeable. »

Là, l’OTAN fait plus que les compliquer, les choses, avec la Russie. Si nous échappons à la bombe, préparez-vous à une énième crise et à une grosse, à une énorme facture énergétique mijotée par notre bon vieil Oncle Sam.

Le coût de notre vassalité va devenir incalculable.

À lire aussi

Islam : pourquoi la France est schizophrène

Il y a une bêtise crasse de notre « élite hostile ». …