Pardonnez, monsieur le quatrième personnage de l’État, cette liberté de ton peu courante sur Boulevard Voltaire, mais pour bien se faire comprendre, il faut se mettre au niveau de son interlocuteur.

Alors, comme ça, vous êtes battu, et pas par n’importe qui, par une femme qui « défend Versailles, Neuilly et la race blanche ». J’en suis très heureux. Inutile d’insister sur l’imbécillité et la goujaterie de votre propos, d’autres l’ont déjà fait avec talent et notamment François-Xavier Bellamy, maire adjoint de Versailles sans étiquette, Normale sup., agrégé de philosophie – un pseudo-intellectuel, dirait votre copine Belkacem, cultivée comme un arpent de désert. Vous allez conserver votre poste au perchoir de l’Assemblée. Je me régale à l’avance de vous voir vous pincer le nez, avec moue de dégoût incorporée, chaque fois que vous donnerez la parole à une femme de race blanche. De joyeux moments en perspective, gais et primesautiers. Si, en plus, cette femme appuie la Manif pour Tous, mouvement que vous venez finement de qualifier d’ « obscène », alors, là, ce sera la franche rigolade.

Je suis très heureux que vous soyez battu, car, pour faire bonne mesure, vous n’avez pas de courage. On se souvient de votre acharnement à ne pas publier votre patrimoine ; en effet, en 2013, le Canard Enchaîné avait révélé, photo à l’appui, votre somptueuse villa de 380 m², aux Lilas, valant plusieurs millions d’euros. Vous en êtes tellement fier que vous avez refilé la Légion d’honneur à votre architecte. Au passage, cet architecte travaillait aussi pour le département : si on ne peut pas un peu s’aider entre amis… Contrairement à tous vos copains, votre patrimoine ne figure toujours pas sur le site de HATVP : il faut le consulter à la préfecture après avoir pris rendez-vous ! Comme si vous en aviez honte. En fait, monsieur Bartolone, vous êtes une lopette, comme on dit chez vous, pas de cran, pas de c…, rien dans le falzar. Un friqué honteux !

Je suis très heureux que vous soyez battu, car j’aurais eu du mal à accepter que, dans la « république exemplaire » de votre patron, une région soit dirigée par un type nul, accusé de graves incompétences et malversations par la Chambre régionale des Comptes au point que le parquet de Bobigny a ouvert une enquête contre X pour d’éventuels détournements de fonds publics dans le 9-3, le département que vous dirigiez alors.

Je suis très heureux que vous soyez battu, car vous êtes la caricature de tout ce qu’une majorité de Français déteste : vous êtes petit, vulgaire, vaniteux et pétri de vacuité. C’est ce message qu’ils vous ont délivré hier. Ils ont fichtrement bien fait.

À lire aussi

À vendre : bébé mâle en bon état

Le Président Macron n’a pas dit un mot du sujet dans ses deux dernières interventions du m…