Avec les Ricains, on ne s’ennuie décidément jamais. Entre deux fusillades de gosses ou la capture d’un énième serial killer, il se trouve toujours une actualité rafraîchissante au pays du pop-corn et des bouteilles de soda géantes. Cette semaine, par exemple, on en apprend une belle : pour lutter contre l’ qui règne en Pennsylvanie, le Ku Klux Klan promet à la population d’effectuer des patrouilles de nuit !

« Vous pouvez dormir cette nuit… sachant que le Klan est réveillé ! » proclament fièrement les flyers distribués par les « chevaliers traditionalistes du KKK ». Ça a l’air d’un poisson d’avril à première vue, mais non. Si vous êtes dans le coin, vous risquez bien de croiser des mecs vêtus de drap blancs et de cagoules, comme dans Mississippi Burning. Mais sur ce coup-là, Gene Hackman ne pourra rien pour vous…

Bon, soyons positifs. Avouez quand même que ces patrouilles un peu folklo, ça a plus de cachet que nos timides « voisins vigilants », pourtant taxés par notre locale de graines de vichysme…

14745142-largeCette campagne d’affichage, déjà lancée en janvier en Virginie, montre en tout cas que si le Klan des années 2010 reste moribond par rapport à ses grandes flambées des années 1870, 1920 ou 1960, il n’est pas pour autant. OK, il n’y aura pas de couilles grillées ni de lynchage en par un beau dimanche au programme, mais honnêtement, si j’étais black et un peu voyou sur les bords, je ne m’aventurerais pas dans les quartiers visés par ces gros bras. En fait, même si j’étais black ou bronzé tout court. Voire un peu efféminé ou avec un nez un peu crochu… Car les gars du KKK ont la gâchette facile, comme l’ont montré les événements du 13 avril dernier : ce jour-là, le dénommé Frazier Glenn Miller a vomi sa haine à coups de gun sur trois personnes dans un centre communautaire juif à Kansas City. Une fin de parcours couru d’avance pour ce néo-nazi à deux balles. Lisez l’excellent papelard signé Robert Satloff – Washington Post du 15 avril – à ce sujet. Saisissant.

Frank Acona, le « grand sorcier impérial » et président des « chevaliers du KKK », essaye néanmoins de rassurer la population et les éventuels trouillards bobos du quartier : « C’est seulement un programme de surveillance du voisinage. Nous ne ciblons aucune ethnie. » Heureusement qu’il précise, on n’était pas sûr. De toute façon, c’est écrit noir sur blanc, si j’ose dire : son association est « non violente » et n’est là que « pour défendre la race blanche et la ». Je ne sais pas pourquoi, mais je pense que les gens préféreront quand même les flics plus traditionnels !

26 avril 2014

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Le gay de l’année victime de discrimination !

Matthieu Chartraire est le symbole de cette bataille culturelle perdue pour la gauche. …