Le gouvernement n’est plus à l’écoute de son peuple. Les manifestations d’envergure, les d’opinion, les pétitions au Conseil économique, social et environnemental sont inefficaces. Tels des potentats, le Président et ses ministres ne sortent pas sans la protection d’une de CRS pour éloigner la population.

Alors, puisque le gouvernement ne nous entend pas, retournons-nous vers la base et adressons nos revendications aux représentants locaux de la République et de l’État, à ceux que nous pouvons aborder sans que s’interposent des CRS casqués et armés : les maires, adjoints, conseillers municipaux, voire les conseillers généraux, préfets ou sous-préfets. N'attendons pas les municipales, dès aujourd'hui exprimons leur vigoureusement nos opinions, insistons pour que nos messages soient transmis, ne les lâchons pas, jamais. Qu’ils ne passent plus une journée sans rencontrer des militants. Ne les croyez pas s’ils vous disent qu’ils vous entendent mais ne peuvent rien faire à leur niveau. L’État ne nous écoute pas, ne prêtons pas l’oreille à ses représentants : ils sont la base de l’édifice, sans eux tout s’effondre !

Allez dans les mairies ou interpellez vos édiles dans la rue, et choisissez le ton qui vous convient. Pour ma part, n’éprouvant plus aucun respect pour la République et ses représentants, je ne cache pas ma colère et mes propos sont virulents. Les membres du gouvernement se sentent protégés, préservés, à l'abri dans leur bulle, mais cela ne durera pas. En attendant, montrons à nos représentants locaux que nous serons toujours derrière eux, que le peuple ne leur laissera aucun répit. Usons-les jusqu’à ce que, excédés, ils harcèlent à leur tour la strate supérieure, dans l’espoir qu’un jour nos gouvernants nous entendent.

C’est l’avant-dernier moyen de lutter contre la tyrannie de partis politiques déconnectés du peuple, avant de recourir à l’insoumission ou encore à la rébellion.

53 vues

30 mai 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.