Pendant que Cécile Duflot, François Fillon et Manuel Valls se partagent les feux de la rampe et la une des quotidiens, Jean-Marc Ayrault, lui, qui « assume parfaitement d’avoir augmenté les impôts », s’attaque aux choses sérieuses…

La semaine dernière, donc, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) et notre Premier ministre se sont réunis afin d’examiner les prochaines mesures à mettre en œuvre concernant les métiers de la vigne. Et là, on apprend que, parmi les mesures envisagées, figure l’interdiction de parler du vin sur Internet !

Réaction immédiate de « Vin et société », la fédération officielle des métiers du vin, qui riposte en créant cequivavraimentsaoulerlesfrancais.com

Bon, c’est vrai, c’est maladroit. Un groupe « d’experts » financé par les contribuables pour empêcher ces derniers de boire du vin, ça sent la révolte de 1907. Et pas seulement celle des vignerons. D’ailleurs, Hollande est prévenu puisqu’on peut lire sur la Toile : « Hollande, touche à tes pots de vin, mais ne touche pas à mon vin ! »

Mais le meilleur reste pour la fin… Devant la colère des vignerons, la MILDT explique, assez piteusement, qu’elle n’a jamais souhaité interdire la publicité pour les boissons alcooliques sur Internet. Et que « si cette mesure a figuré dans son dernier rapport, c’est en raison d’une erreur de copier-coller » !

Sans blague ? Une erreur de frappe dans la rédaction de la première mesure ? Et la seconde « interdiction de parler positivement du vin dans les médias » : encore une erreur de saisie ? Les mauvaises langues auront tôt fait de se demander si nos fameux experts, faisant preuve d’une conscience professionnelle exacerbée, n’auraient pas tendance à tester les produits sur lesquels ils travaillent…

En revanche, il semblerait qu’une hausse de taxation sur le vin soit bel et bien dans les tuyaux pour 2014. Cette « taxation comportementale », c’est ainsi qu’on l’appelle en langage socialiste, aurait pour but de freiner la consommation des Français en alcool, en sucre et en graisse !

Et ensuite ? Vous nous supprimez l’eau pétillante parce que les bulles sont carminatives et qu’elles mettent en danger la couche d’ozone ?

« Servez leur du bon vin, ils vous feront de bonnes lois », disait Montaigne. Amis vignerons, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

7 octobre 2013

Partager

À lire aussi

Isabelle Surply : « Nous sommes en colère, le meurtrier de Victorine a un casier judicaire… Il faut réformer le système pénal »

Élue régionale, mais aussi mère de famille et amie de la famille de Victorine Dartois, Isa…