Ils se sont enfuis ! Et presque tout est admiratif de cet exploit. Qu'y a-t-il de plus facile que de quitter un pays qui nous laisse libres de nos mouvements, même d’aller faire une promenade en mer, quand on a les moyens financiers de la famille et des amis ?

Ce ne sont pas tous ceux qui quittent la France pour se rendre au Moyen-Orient « faire le djihad » et les prisonniers qui ne rentrent pas de leur permission et disparaissent qui me contrediront.

Sans préjuger de l’innocence ou de la culpabilité des deux pilotes en fuite, on peut tout de même se poser quelques questions :

1) Un passager qui loue un jet privé, ce n’est déjà pas à la portée de tout le monde.

2) Quand ce passager dépose 26 valises à transporter, cela indique que cette marchandise a certainement une très grande valeur.

3) Le pilote d’un avion privé qui ne s’étonne pas du nombre très important de valises, ni du contenu de ces 26 valises, c’est tout de même étonnant.

4) Que ce pilote ne pose aucune question au passager, c’est un manque de curiosité bien bizarre.

Il est certain que quelqu’un savait ce que contenaient ces 26 valises, au moins le passager qui avait loué l’avion et l’intermédiaire.

Il n’est pas question de jeter la première pierre à ces deux pilotes. Dans une situation identique, je profiterais également de la moindre occasion pour m’échapper. Et je comprends également que des « amis » les aient aidés, les amis, c’est fait pour ça, non ? Mais cela ne présume pas de leur innocence.

La de la République dominicaine est critiquée, et elle peut l’être car un pays qui condamne à 20 ans de prison et qui laisse en liberté les condamnés est forcément critiquable.

Il m’est difficile de penser un seul instant que le motif principal de cette condamnation à 20 ans ait pour objet la nationalité française des deux prévenus (c’est ce qu’ils affirment). Surtout dans un pays qui accueille des dizaines de milliers de touristes français qui remplissent leurs hôtels et leurs restaurants, et de nombreux Français qui y résident.

Enfin, l’appel à un avocat très renommé, très médiatisé, laisse penser, selon moi, qu’ils jugent leur cause difficile !

Supposons, à présent, que la justice républicaine française, bien plus accommodante, suivant le juge d’instruction qui a un dossier à instruire, condamne tout de même ces deux pilotes ? Non pas pour trafic de mais peut-être pour complicité et, en tous les cas, pour naïveté. Iront-ils chercher sous d’autres cieux un peu plus de clémence et de liberté ?

En ce qui concerne les deux autres inculpés, probablement plus impliqués dans cette ténébreuse affaire de drogue, ils n’ont plus rien à espérer de la justice dominicaine. À moins que, financièrement et quelques amis...

29 octobre 2015

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.