Quelle mouche a donc piqué le tribunal correctionnel de Créteil pour condamner la nouvelle intouchable de la République, , ex-présidente de l’INA, à 4.500 € d’amende pour détournement de fonds au regard de ses dépenses de taxi démesurées ? Souvenez-vous, celle qui se qualifiait de janséniste (sic) a soutenu avec une ferveur toute socialiste, de mai 2014 à avril 2015, la bien mal en point filière taxi à hauteur de 23.788,46 € dont plus de la moitié a bénéficié à son fils, ses deux filles et sa tante Lucette (!), selon les attendus du tribunal.

Notre infortunée aristocrate ès culture d’État, officier de la Légion d’honneur et dans l’ordre national du Mérite, déclare à la sortie de son jugement, mine contrite de circonstance, que « l'épreuve est longue, l'épreuve est dure, l'épreuve est violente, elle est peut-être disproportionnée […] ». Eh oui, malgré le soutien de la CGT-Spectacle et de tous les petits marquis de la culture officielle, notre reine de l’intégrité ne comprend toujours pas quelle mouche a donc piqué ce tribunal pour tant d’infamie.

Elle a déjà payé, pense-t-elle. Recasée in extremis au ministère de la Culture sitôt connue sa disgrâce, Agnès la vertu s’est finalement vue exclue de la fonction publique pour deux ans, dont six mois ferme sans traitement. Rendez-vous compte, le monde de la culture officielle devra se passer momentanément « de son engagement sans limites en faveur de l’intérêt collectif », selon les propos tenus par ses défenseurs dans une tribune parue dans Libération. Gageons que sa mise à l’ombre ponctuelle ne nuise pas à son avancement et à ses points retraite.

Ce n’est quand même pas tante Lucette qui va entraver la carrière d’un si brillant sujet d’État, mais peut-être l’autre enquête en cours au titre de ses dépenses, toujours de taxi, lors de son précédent mandat de directrice générale du Centre Pompidou, en particulier entre janvier 2013 et avril 2014, à hauteur de 38.000 €, sommes minimisées selon certaines sources.

Malgré l’hallali qu’elle mérite, cette piteuse affaire est révélatrice de l’impunité extraordinaire dont bénéficient nos zélites protégées du reste du monde par des huissiers à chaînes dans leurs palais dorés. est à la haute fonction publique ce qu’est le très phobique Thomas Thévenoud à la politique : une intouchable.

110 vues

11 avril 2016

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.