Audio - Editoriaux - Entretiens - 3 mars 2017

“Ces affaires respirent la discrimination, la partialité, la volonté de nuire !”

Le Parlement européen a voté la levée de l’immunité de Marine Le Pen dans le cadre de la diffusion d’atrocités commises par l’État islamique.

Bruno Gollnisch s’inquiète de la montée de la sottise et du sectarisme au sein de la majorité de ce parlement, en proportion de la peur croissante qu’inspire à celle-ci la progression des partis patriotiques un peu partout en Europe.

À lire aussi

Bruno Gollnisch : « Au Japon, l’empereur est le symbole de l’État et de l’unité du peuple »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLes Japonais ont un nouvel empereur, Naruhito,…