De la prison ferme avec maintien en détention : depuis leur arrestation, les manifestants de Romans-sur-Isère sont incarcérés. Des messages circulent déjà parmi les prisonniers sur les réseaux sociaux, qui incitent à « s’occuper » de ces patriotes.

Il était arrivé la même chose au policier qui avait tué Nahel, le « petit ange ». On comparera utilement ces condamnations démesurées à la remise en liberté de deux des agresseurs présumés de Thomas, qui viennent de sortir du tribunal sous contrôle judiciaire. On pourra également les comparer à la libération du violeur de nonagénaires déjà connu des services de police, ou des violeurs de la jeune Shaïna. Dans tous ces cas, un schéma de pensée unique se dégage : mansuétude inquiète envers les criminels étrangers, acharnement sadique envers les suspects de souche. Le policier auteur présumé des tirs sur Nahel a passé quatre mois en prison. Des manifestants, coupables d’avoir manifesté, passeront de six à dix mois dans une cellule après une parodie de procès. Pour une fois, la justice est expéditive.

Peur de « la rue arabe »

À chaque fois, c’est la même chose. Emmanuel Macron et ses proches ont peur de ce qu’Éric Zemmour a très justement appelé « la rue arabe » de la France. Des manifestants nationalistes ont défilé dans Lyon, le 27 novembre au soir. Ils n’ont rien cassé, ils n’ont agressé personne et ils ont chanté la Marseillaise.

Lien évident entre délinquance et immigration

Toutefois, il y a un facteur immatériel. On ne peut pas incarcérer la France entière. On ne peut pas criminaliser tout un pays quand 80 % des Français partagent les analyses et les constats de l’« extrême droite » en matière d’immigration – et de son lien, désormais évident, avec la délinquance. Un deux poids deux mesures aussi obscène ne repose que sur un paramètre : la résignation des braves gens. Les Français, n’en déplaise au général de Gaulle, ne sont pas des veaux. Ce sont, tout simplement, de braves gens, avec des joies simples, des deuils silencieux, des loisirs à portée de main, qui prennent ce qu’on veut bien leur donner et travaillent pour vivre. Voilà tout. Au plus peut-on leur reprocher une forme de résignation face à la rage des juges rouges.

Mais qu’on y prenne garde, dans les rangs de la Macronie. Cette France digne malgré les crachats, cette France généreuse malgré les coups de couteau, cette France se réveille toujours comme un volcan. Il est alors trop tard. Ceux qui souhaitent « une bonne guerre », surtout civile, sont des ânes ; mais ceux qui pensent l’éviter en étouffant les cris des Français sous les coups... La « rue arabe » a déjà montré ce qu’elle savait faire. Elle a même interdit à Macron de manifester contre l’antisémitisme. Prions pour que tant d’acharnement aveugle ne réveille pas la rue française.

9597 vues

28 novembre 2023 à 18:47

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

49 commentaires

  1. Bien entendu je suis révolté par cette lourde peine, mais ce n’est pas très malin d’aller ainsi se faire cueillir ,il existe des méthodes plus discrètes et efficaces afin de réagir aux agressions des envahisseurs ,inspirons-nous des méthodes de la Résistance durant la seconde guerre mondiale !

  2. Si , la guerre civile est souhaitable afin de nettoyer notre pays qui n’en peut plus ! Et aussi se débarrasser de tous ces politiques véreux ! Tout le système est à remanier et à adapter . J’espère vraiment que la majorité des français a bien compris maintenant qu’il faut inverser la vapeur de toute urgence .

    1. Je vous comprends,cependant une guerre civile n’est jamais souhaitable ,comme tout conflit elle engendre des pertes d’innocents, et d’une certaine manière la guerre civile existe aujourd’hui en France comme en d’autres pays européens .

  3. C’est la jsutice du mur des cons par ses signaux d’impunité envoyé aux racailles immigrées qui a tué Thomas. Bien avant l’Islam, et l’Immigration. Même si on n’apprécie pas les sociétés multiculturelles qui nous ont été imposées, il faut nettoyer d’abord chez nous, dans notre caste dirigeante…..Prétendre qu’on a per de la rue arabe c’est croire que tous les Musulmans immigrés seraient solidaires des assassins de Thamas. C’est insultant, seule notre caste dirigeante est capable d’une telle bêtise

  4. Le gouvernement donne l’impression (feint ?) d’avoir peur de sa « rue arabe », mais s’il n’agissait que par peur, ferait-il tout pour que cette « rue arabe » soit toujours plus nombreuse en France, avec toujours plus d’immigration sauvage  ?
    Ainsi, le projet de loi sur l’immigration est avant tout un projet de régularisation massive des migrants illégaux, vaguement accompagné d’une fermeté de façade. L’idée d’un référendum sur l’immigration a bien entendu été écartée pour le moment (trop tôt) : les progressistes macronistes-verts-islamo-gauchistes attendront que les nouveaux venus musulmans soient assez nombreux pour, alors, demander l’avis d’un référendum dans lequel, à force de brader la nationalité donnée massivement aux nouveaux venus et donc de donner le droit de vote, le peuple français sera moins nombreux, et submergé, ne pourra plus faire valoir sa volonté, son droit à disposer de lui-même. Un référendum dans lequel les votes arabes, accompagnés des votes islamo-gauchistes, seront plus nombreux que les votes français…

  5. Ces militants de droite emprisonnés risquent de se faire poignarder ou au moins lyncher en prison par des codétenus.
    Ce sera de la faute des juges et du gouvernement.
    Ces juges iniques vont soulever encore plus de vrais Français !

  6. Tout laisse à penser qu’en plus de « la rue arabe » ils ont aussi peur de « la rue Française ». Comment gouverner sereinement dans la peur ? Le plus sage serait qu’ils laissent la place dès maintenant, il y aura assez à faire pour tout remettre e, ordre, inutile d’attendre trois ans de plus.

  7. Des gens qui défilent en chantant la Marseillaise ! Quelle honte ! Manquerait plus qu’ils le fassent avec des drapeaux français ! Vite punissons lourdement ces dangereux activistes qui menacent la France de la pensée unique !

  8. Les Français de coeur ne veulent pas d’une guerre civile. D’ailleurs, peut on parler de guerre civile quand les autochtones ne pensent qu’à se défendre face à des personnes, certes de nationalité française qui ont décidé de faire régner la terreur. Ce terme de guerre-civile est un contre feu organisé par le pouvoir en place qui a peur que les électeurs les chassent, ce qui ouvrirait immanquablement des poursuites à leur encontre et l’éclatement de vérités.

  9. La justice est impitoyable avec les victimes et très laxistes avec les agresseurs

    Pauvre France qui s’écroule à cause de ce gouvernement d’incapables et de cette justice islamogauchiiste
    Il serait temps de mettre de l’o dans notre pays qui ne va plus, agression, inflation, insécurité on doit le tout à Macron et à ses sbires

  10. Fort avec les faibles et faible avec les forts , s’en prendre à l’extrême droite quand elle manifeste (rarement) est sans risque , alors que , s’en prendre à des immigrés musulmans bunkerisés dans des banlieues hostiles est beaucoup plus risqué .

  11. C’est l’évidence même ( pour le gouvernement) la France est menacée, voire, en danger de mort à cause de ces jeunes français qui défilent sans armes ni violence .Pour eux, une justice exemplaire et, s’il existait encore, le bagne de Cayenne. Mr Darmanin a montré les dents.

Les commentaires sont fermés.