« Se marier à Montpellier », tel est l'intitulé d’une page du site Internet de la mairie.

Vous y apprenez que vous pouvez leur téléphoner « du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 sans interruption, sauf le jeudi, de 10 h 30 à 16 h 30 sans interruption ». L’on peut appeler du lundi au vendredi, sauf le jeudi ? Sinon avant 10 h 30 et après 16 h 30 ? Une syntaxe différente aurait dispensé du non-sens. Je vous conseille d’éviter le jeudi, ce n’est pas clair.

Sur cette même page, on y parle du « service de l’état civil » et parfois du « service de l’État Civil ». Je pense qu’il s’agit du même bureau et que ses heures d’ouverture sont identiques. Par précaution, évitez toujours le jeudi.

« Il convient de tenir compte de la durée de validité de certains documents d'état civil (acte de naissance ...). » 
Les conventions typographiques ne prévoient pas d’espace avant les points de suspension : « acte de naissance… » eût été préférable à « acte de naissance … » ! Cette espace superfétatoire me donne l’occasion de rappeler qu’en typographie, espace est un mot féminin. Mais Montpellier ne se soucie ni des conventions, ni des genres...

« Certains documents d'état civil qui pourront être redemander si la date de validité est expirée. » 
La française est également malmenée. À l’instar d’Omar, Montpellier m’a tuer !!! Les documents pourront, bien entendu, être redemandés. Sauf peut-être le jeudi.

« Enlévement de véhicules », « des lieux sujet à dérives », etc. La consultation d’autres pages du site vous confirmera que correcteur d’orthographe et de à Montpellier est un emploi fictif.

Le fond a néanmoins le mérite d’être en accord avec la forme : à Montpellier, on ne respecte pas grand-chose.

En effet, le dossier de mariage doit être déposé « au minimum 1 mois avant et au maximum 10 mois avant. Dans tous les cas il est nécessaire de déposer le dossier pour fixer une date de mariage. Le service de l'État Civil de Montpellier ne réserve pas de date à l'avance. »

La loi étendant le mariage aux couples de même ayant été promulguée le samedi 18 mai, un dossier déposé dès le lundi 20 mai permettait donc de se marier au plus tôt le 20 juin. Pas de chance, c’est un jeudi ! Mais comment ont fait Vincent et Bruno pour se marier le 29 mai ? Ont-ils déposé un dossier non conforme à la loi en vigueur au mois d’avril ? Ont-ils bénéficié de passe-droits ? Même le délai minimum de publication des bans (« le dixième jour depuis et non compris celui de la publication », art. 64 du Code civil) n’a pu être observé.

À Montpellier, on ne respecte décidément rien, sauf probablement durant la semaine des quatre jeudis !

60 vues

9 juin 2013

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.