Décidément, socialistes et liberté, ça fait deux ! Même sur Internet. Ils ne rêvent que contrôle, censure, interdictions. Au nom, bien sûr, des meilleurs sentiments, de louables considérations... Il faudrait surveiller Twitter, exige notamment la porte-parole du Najat Vallaud-Belkacem.

En attendant de nettoyer la Toile, « nos » socialistes font le ménage... sur le site de l’Élysée. Eh oui, le nouveau site de la présidence de la République a une spécificité, une particularité : il n’a aucune mémoire. Vous voulez accéder aux discours du prédécesseur de François Hollande ? Impossible. Nettoyage par le vide : ils ont été supprimés. Plus une seule photo. Ni une seule vidéo. Rien. La Ve république, version socialiste, commence le 15 mai 2012, jour de la cérémonie d’investiture de François Hollande. Hier, on vous gommait des photos du soviétique ; aujourd’hui, on vous efface du site de la République française.

Comment justifier cette éradication ? A l’Élysée, on explique, sans rire, qu’il ne s’agit pas du site de la Présidence mais... du Président ! Et puis, on n’est pas les premiers, plaide-t-on. Pourquoi se gêner si Sarkozy a fait de même avec Chirac... Seule différence : le grand Jacques a été rayé des pages Web trois ans après l’arrivée de Sarkozy. Cette fois, il n’a fallu que quelques mois... Bonjour l’esprit partisan !

Et où sont donc passées les archives ? Pendant quelques temps, elles ont été placées sur un site dédié. Mais cela n'a pas duré : cela pose des « problèmes techniques » et « grèverait lourdement le budget de fonctionnement de la cellule web » expliquent les responsables Internet de l’Elysée. Quant à la version conservée par la Bibliothèque nationale de France, elle est réservée aux chercheurs.

Des arguments pitoyables. Qui ne peuvent convaincre personne. Et qui démontrent un mépris stupéfiant pour les pratiques du net : que deviennent les centaines de liens sur Wikipedia, sur les sites d'information, qui référençaient des pages aujourd'hui disparues ?

Aussi avons-nous décidé sur Boulevard Voltaire de pallier les carences élyséennes. Prenant sur nos maigres deniers, réglant les colossaux « problèmes techniques », nous allons mettre en ligne l’ensemble des archives concernant Nicolas Sarkozy.

Et pour commencer, nous vous proposons tous ses discours de 2007.

Et notamment deux d’entre eux qui ont désormais une place dans l’histoire, que l’on soit fan de Sarkozy ou pas :

- Le discours de Dakar (l'Homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire)

- Le discours du Latran

Bonne lecture !

43 vues

9 janvier 2013

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.