Robert Ménard rappelle qu’il a baissé les impôts en arrivant à la mairie de Béziers. Et il explique comment il réussit le tour de force de ne pas les augmenter, contrairement à beaucoup de villes, alors que l’État baisse ses dotations et que seuls 38 % des foyers paient des impôts, Béziers étant la 4e ville la plus pauvre de France. Il dénonce la politique dispendieuse et clientéliste délirante de ses prédécesseurs et préconise de réduire les strates administratives qui pèsent sur la fiscalité en France.

20 décembre 2016

Partager

À lire aussi

Robert Ménard : « L’électorat est-il capable de voir en Éric Zemmour quelqu’un d’autre qu’un éditorialiste de talent ? »

Robert Ménard dénonce l’abandon, par l’État, de certains quartiers « à des gen…