Armées - Editoriaux - Histoire - Souvenir 14-18 - 16 août 2014

17 août : première victoire allemande sur le front oriental

En ce lundi 17 août 1914, la bataille des Frontières bat son plein. Celle du Grand Couronné (appelée aussi bataille de Lorraine) se poursuit sur de nombreux fronts dans les secteurs de Léomont Crévic, Amezule, etc. Les hommes du 79e régiment d’infanterie (RI), qui stationne près de Réchicourt, se réveillent sous l’eau : « La pluie n’a pas cessé de tomber durant la nuit et ce matin, un épais brouillard nous environne. Le café est bientôt préparé et nous nous mettons en route. Nous gravissons alors la position sur laquelle, pendant deux jours, les Allemands s’étaient solidement retranchés, mais avaient pris la fuite sous le feu de notre artillerie. Alors, c’est un terrain complètement retourné par les obus qui s’offre à nos yeux, puis des armes brisées et équipements qui gisent pêle-mêle, des obus abandonnés, un canon et plusieurs caissons brisés qui ont été abandonnés. Cela nous fait plaisir de constater la défaite de l’ennemi et nous sommes convaincus de notre force à présent que nous avons délogé nos adversaires d’une pareille position, surtout en voyant une série de tranchées solidement organisées. On nous laisse admirer à notre aise notre conquête pendant une heure, puis nous reprenons la direction de l’Est, à la poursuite de notre ennemi. »

Du côté de Metz, les avant-postes allemands, en majeure partie des troupes de réserve, et de la Landwehr, se retranchent. De nombreux cavaliers de l’armée impériale, suivis par des troupes tout aussi importantes, font mouvement à l’est de Spincourt autour d’Arlon (5e armée du Kronprinz). Joffre, qui veut en savoir plus sur les positions ennemies, demande au général de Langle de Cary d’envoyer sa cavalerie vers Maissin, Bertrix, Tintigny, Virton et son aviation vers Étalle, Libramont, Saint-Hubert. Les Belges signalent qu’environ 200.000 soldats allemands franchissent la Meuse aux abords de Visé, que le 2e CA est vers Tongres et que deux DC se concentrent vers Hannut, que des éléments du 10e CA passent ou se préparent à passer la Meuse à Huy.

Ce 17 août voit également une offensive russe en Prusse-Orientale. Les armées du tsar tentent de prendre la ville de Königsberg. Ignorant les ordres de ses supérieurs qui lui commandaient de se replier si les Russes pressaient le front, le général allemand Hermann von François (issu d’une famille de vieille noblesse française huguenote) engage le combat près de la ville de Stallupönen. Le général von François est sûr de la supériorité de ses troupes. Alors que les combats sont équilibrés, une offensive allemande de grande envergure oblige les Russes à se retirer. C’est la première victoire allemande sur le front de l’Est.

À lire aussi

2020 : le coronavirus. 1720 : la peste à Marseille

La maladie serait arrivée à bord d’un bateau en provenance du Levant... …