Islamisation

« Parce que nous la voilons bien ! »… nouveau slogan de L’Oréal ?

Médecin
 

Le mannequin Amena Khan fait encore parler d’elle. Vous vous souvenez, c’est cette Pakistano-Britannique aux cheveux recouverts d’un hijab, que L’Oréal vient génialement de choisir pour vanter un… shampooing !

Publicité dite « disruptive », propre à surpasser définitivement le précurseur du concept Oliviero Toscani et ses United Colors of Benetton des années 80, censées promouvoir des fringues mais sans jamais les montrer. Préférant décliner à la place la collection de ce qui pouvait choquer le bourgeois…

Mais le monde a changé, il y a les réseaux sociaux et plus personne n’a droit à l’oubli. Dès qu’une tête dépasse, des petits malins fouinent sur Twitter, Facebook et autres réseaux de la même farine, où rien ne s’efface jamais. Et là, patatras ! on découvre qu’Amena la belle n’est qu’une une bête à forts remugles antisémites.

Mauvaise pioche pour L’Oréal, l’élastique du jokari lui revient en pleine figure ! Florilège de la twitteuse : « Israël est un État illégal », « Israël = Pharaon ». Tous les deux des tueurs d’enfants. Inch’Allah la défaite atteint le premier, ce n’est qu’une question de temps » ou « Israël est un État funeste et ceux qui en souffrent le plus sont les enfants innocents ».

Dans le genre « disruptif », c’est bien vu !

On se souvient que, très récemment, l’humoriste Tex s’est fait virer de France 2 pour beaucoup moins que ça. Il est vrai que sa blague était machiste, et ça, c’est ce l’on peut faire de pire par les temps qui courent ! En revanche, il est permis de penser que les tweets de mademoiselle Khan ne déplairont pas à une frange de la clientèle précisément visée par cette campagne très « halal ».

La donzelle ignore certainement qu’elle n’est pas la première, chez L’Oréal, à proférer des opinions méphitiques. Sous l’Occupation, André Bettencourt collabora en effet au journal collaborationniste La Terre française, en parlant des Juifs comme d’une « race souillée pour l’éternité par le sang du Christ qu’ils ont fait verser ». Avant de passer à la Résistance et de déplorer cette « erreur de jeunesse ».

L’Oréal annonce aujourd’hui qu’Amena Khan a décidé de « se retirer » de sa campagne. C’est ballot, parce qu’il y avait une solution qui aurait pu satisfaire à la fois L’Oréal, le portefeuille d’Amena Khan, le concept de « disruption » et ceux qui estiment qu’elle mérite châtiment : au lieu de la présenter voilée… l’afficher tondue ! Mais, d’accord, c’est un peu tiré par les cheveux !

Cet article a été lu 6617 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel