Stéphane Bern est un excellent journaliste historique!

Depuis qu’il a été missionné par le Président Emmanuel Macron pour identifier des monuments en péril, Stéphane Bern fait l’objet d’attaques d’une poignée d’historiens qui l’accusent d’être un « historien de garde ».

Dimitri Casali se réjouit de cette nomination car selon lui, Stéphane Bern est un excellent journaliste historique qui a toutes les qualités pour prendre soin du patrimoine français.

Emmanuel Macron a nommé Stephan Bern en tant que « monsieur patrimoine » . Cela a visiblement l’air de susciter les passions, notamment chez une poignée d’historiens plutôt classés à gauche. Ils lui reprochent de faire partie d’une clique d’historiens qu’ils appellent les  »historiens de garde », c’est-à-dire des historiens qui utiliseraient l’Histoire pour alimenter le roman national.
Ils font référence à des Jean Sévilla, des Lorànt Deutsch, des Stephan Bern, et vous Dimitri Casali.
Que vous inspire ce terme d’historien de garde ?

Cette appellation nous a fort amusés parce que c’est une appellation qu’on pourrait retourner à l’envoyeur. Cette bande d’une demi-douzaine d’historiens, de pseudo historiens, nous accusent d’être proche d’un récit national, de vouloir faire aimer l’histoire de France, etc. Ils sont tous issus de la mouvance extrême gauche, de gauche dure.
Ils nous reprochent de ne pas faire de la véritable Histoire.
Ils maitrisent totalement la dialectique trotskiste en nous traitant d’historiens de droite. On sent bien par leur langage et leur vocabulaire que ce sont eux qui font plus de politique. Ils sont englués dans la politique.
Pour ma part, j’ai toujours eu l’impression et la conviction de faire de l’Histoire équilibrée et fédératrice. Je présente à la fois les aspects positifs et négatifs. Cette complexité historique donne la véritable passion de l’Histoire.
C’est un mot que nos adversaires ont totalement oublié. La répulsion que les jeunes éprouvent envers l’Histoire est le résultat de cette école historique engluée dans le marxisme et le trotskisme depuis une trentaine d’années et qui a pignon sur rue à la Sorbonne.

Stéphane Bern a des connaissances en Histoire, mais il est aussi animateur télé.
Le fait de nommer un  »people » plutôt qu’un historien, n’est-ce cela qui a pu choquer ?

Je connais bien Stéphane Bern.
Il a des connaissances certaines et il maitrise extrêmement bien l’Histoire de France en particulier.
Cette nomination ne m’étonne pas du tout.
Il est très compétent.
Il y a énormément à faire pour le patrimoine français, qui tombe en ruine dans certaines régions de province en particulier.
Je connais le cas de châteaux magnifiques qui sont en train de tomber en ruines.
Je pense qu’un excellent journaliste historique avec énormément de relations auprès des particuliers, comme Stephane Bern, pourra trouver les subventions nécessaires pour prendre soin du patrimoine, des monuments et des châteaux français qui en ont grand besoin actuellement.

En d’autres termes, la guerre intellectuelle continue.
Il y aurait des historiens de droite et des historiens de gauche.

Cela est effectivement totalement ridicule.
Il faut aujourd’hui se replacer avant tout sur le plan éducatif et pédagogique.
Il faut redonner le goût de l’Histoire à nos enfants.
Il suffit de regarder autour de nous. Nos parents, nos oncles, nos grands-parents ont des connaissances historiques et chronologiques extraordinaires.
Faites l’expérience auprès de vos enfants ou vos neveux et vous verrez qu’ils ne seront même pas capables de situer Jeanne d’Arc ou Louis XIV dans le temps.
Il y a un effondrement de la connaissance historique en France.
Cela explique bien des maux de notre société actuelle. Si nous voulons marcher vers le futur, il faut toujours retourner à ses racines.
Il faut apprendre à nos enfants à ne plus avoir honte de notre histoire.
Nous sommes bien dans ce contexte. L’Education nationale des vingt dernières années leur à fait une lecture uniquement culpabilisante de notre histoire, avec la traite négrière, l’esclavage et plus près de nous avec cette polémique des statues de Colbert.
Nous voyons bien à quel degré de non-sens et de stupidité nous en sommes arrivés pour renier un héritage comme celui du grand Colbert. Je rappelle qu’il fût à l’origine de la modernisation de la France. C’est grâce à Colbert que la France va devenir la première puissance européenne et même mondiale.
C’est absolument hallucinant de faire de mauvais procès comme cela. C’est stupide.
On ne réécrit pas l’Histoire. Et surtout, on ne juge pas l’Histoire.
Nous sommes en train de nous suicider. C’est le symbole même du malaise qui règne dans la société française. Il faut arrêter ce genre de repentance et de politiquement correct.

Commentaires fermés sur Stéphane Bern est un excellent journaliste historique!

À lire aussi

« Le FLN essaye de se maintenir au pouvoir en distillant la haine de la France »

Emmanuel Macron a effectué son premier voyage en Algérie en tant que président de la Répub…