Selon que vous serez NKM ou inconnue…

Ancien officier de Gendarmerie

Diplômé de criminologie et de criminalistique

 

– 15 juin : que s’est-il passé alors que la candidate Nathalie Kosciuscko-Morizet tractait sur le marché Maubert ? Écoutons le journaliste de l’AFP présent sur les lieux : « Je me tenais à une petite dizaine de mètres lorsque j’ai vu un passant, un homme d’une cinquantaine d’années, qui manifestement avait l’air assez énervé… À un moment donné, NKM a pris les tracts qu’elle avait en main et elle les a montrés au niveau de son visage […] Lui les saisit, il prend les tracts de la main de NKM et fait un revers de la main avec les tracts vers le visage de Nathalie Kosciusko-Morizet. » « Elle, à ce moment-là, met sa main devant son visage pour se protéger et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure… Suite à quoi, elle fait un pas ou deux en arrière et s’effondre », précise le photographe.

Autrement dit, cet homme a tenté de lui lancer ses propres tracts au visage. Si le geste est répréhensible, parler de violence inqualifiable paraît disproportionné, surtout si nous nous référons à ces tlois faits divers de la semaine :

– 9 juin, Midi libre : « Un homme a été interpellé en Avignon après avoir soulevé la jupe d’une femme et lui avoir arraché sa culotte en pleine rue et devant témoins. Celui-ci est un trentenaire, originaire d’Algérie, hébergé par un cousin depuis un mois dans la cité des papes. Il a été placé en garde à vue avant de passer en comparution immédiate… et placé en détention. Les magistrats ont ordonné qu’il soit vu par un psychiatre afin d’y voir plus clair dans cette personnalité trouble. Sa victime n’a pas été blessée, mais serait particulièrement choquée. »

– 12 juin, La Voix du Nord : « Importunée à plusieurs reprises dans un bar du centre-ville d’Arras, une touriste canadienne de 28 ans aurait vu rouge quand l’individu aurait tenté de lui dégrafer sa robe et lui aurait alors envoyé un verre d’eau au visage. Visiblement courroucé qu’on ait pu repousser ainsi ses avances, l’homme a attendu qu’elle sorte pour la suivre et lui asséner plusieurs coups de poing au visage. Une amie s’est ensuite interposée et a reçu également un coup qui lui a occasionné une blessure aux dents. Les deux jeunes femmes ont été prises en charge par le SAMU… elles ont ensuite porté plainte au commissariat d’Arras.

Le jeune agresseur a lui pris la fuite. Des photos de celui-ci ont été prises par les jeunes femmes, qui assurent avoir prié au préalable un serveur de les aider, en vain. »

– 17 juin, Nouveau Détective : « Aux alentours de 8 heures du matin, Clara, une jeune femme de 18 ans emprunte la rue Paul Masson, à Brest (Finistère), lorsqu’elle croise un homme visiblement très éméché. Ce dernier entame alors la discussion. Mais Clara, qui est enceinte, préfère ne pas répondre. Alors qu’elle tente de poursuivre son chemin, l’individu lui bloque la route et la provoque. Face à l’insistance de ce dernier, la jeune fille rétorque et une altercation éclate entre eux. […] Fou de rage et totalement ivre, il sort un couteau et tente de poignarder la future mère. Par chance, cette dernière évite le coup et se blesse simplement au coude. »

Suite à l’incident touchant NKM, une pétition est ouverte et l’agression, relayée par tous les médias, scandalise le monde politique. Au même moment, comme on le voit, d’autres jeunes femmes sont attaquées, mais aucun grand média ne relate les faits.

La Fontaine avait bien raison de dire que « selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ». On pourrait ajouter : « Selon que vous serez connu ou inconnu, les médias s’indigneront ou vous ignoreront. »

Pour défendre la liberté d'expression,
je soutiens Boulevard Voltaire en faisant un don.

Diplômé de criminologie et de criminalistique

À LIRE SUR BOULEVARD VOLTAIRE