Audio - Editoriaux - Entretiens - Politique - 12 septembre 2018

Sébastien Meurant : « Le nouveau monde sécrète des personnes qui n’ont pas de respect pour la représentation nationale »

Alexandre Benalla, après avoir, dans un premier temps, refusé de se rendre à son audition devant le Sénat, a tenu publiquement des propos insultants à l’égard des sénateurs.

Pour le sénateur Sébastien Meurant, une telle attitude de la part d’un homme qui faisait partie de l’entourage immédiat du Président et le soutien que lui a apporté le garde des Sceaux mettent en cause le fonctionnement de la République.


Les auditions à propos de l’affaire Benalla ont repris ce matin au sénat.
Ces auditions semblent avoir du mal à se finir dans le calme vu les propos qu’a tenus Alexandre Benalla concernant les sénateurs.

La représentation est nationale. Les parlementaires n’ont pu que se sentir atteints par les propos injurieux de cet individu. C’est une première.
C’est complètement inédit. Insulter Philippe Bas de  »petit marquis » ! Il n’a aucun respect pour la représentation nationale. Il est inouï de voir quelqu’un de l’entourage immédiat du Président de la République se comporter ainsi. C’est tout nouveau. Quand on pense aux commentaires du Président sur la République exemplaire, quand on pense à cet entourage immédiat où des élus mettent des coups de casques et mordent un garde du corps ou d’autres insultent la représentation nationale et où encore la ministre de la Justice prend la défense de M. Benalla. Dans quelle République et dans quelle démocratie sommes-nous ?

Cela fait plusieurs mois qu’Alexandre Benalla est sous une pression médiatique très lourde.
Il a perdu son emploi et il est peut-être harcelé régulièrement par les journalistes.
Peut-on attribuer cela à une perte de nerfs ?

Je pense qu’effectivement, c’est quelqu’un qui est en train de craquer. Il ne mesure pas la gravité de ses propos. La question qui se pose derrière tout cela est : comment le Président de la République s’entoure ?
Devant ses troupes, le Président avait déclaré que ce n’était pas son amant. Il y a quand même des choses très troubles autour de cette affaire.
L’enquête est assez surréaliste. Des policiers sont restés devant l’appartement de monsieur Benalla. On se rappelle aussi l’épisode du coffre fort qui a disparu…
Il y a un tas de non-dit et de zones d’ombre. Les Français se rendent bien compte qu’au-delà de la personnalité de monsieur Benalla, c’est avant tout l’entourage du Président de la République et le fonctionnement de la présidence de la République qui posent questions.
Ce qui se passe n’est ni plus ni moins que l’application des règles de notre démocratie. Il y a dans cette démocratie un pouvoir législatif et exécutif. Que cela plaise ou non, monsieur Benalla, du fait de ses fonctions et de ce qui a été fait, doit se rendre devant la commission parlementaire. Il n’y a rien d’exceptionnel.
Qu’il soit sous pression, pourquoi pas, mais il est dans l’entourage très proche du Président de la République. Le Président de la République s’entoure de personnages qui vont jusqu’à péter les plombs et insulter l’ensemble des sénateurs. Il devrait reprendre à la base le fonctionnement de notre République avec la séparation des pouvoirs. Et je m’inquiète pour cette séparation des pouvoirs lorsque j’entends les propos de la ministre de la Justice.

Commentaires fermés sur Sébastien Meurant : « Le nouveau monde sécrète des personnes qui n’ont pas de respect pour la représentation nationale »

À lire aussi

Sébastien Meurant : « C’est le comportement du Président qui fait de l’affaire Benalla une affaire d’État »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleLe sénateur du Val-d’Oise, Sébastien Meu…