Sarkozy vs LMPT

Sarko-j’ai-changé-et-je-vais-rechanger-encore

 

Souvenons-nous combien l’on regretta l’absence des principaux dirigeants de l’UMP dans la rue en 2013. Des cinq anciens Présidents ou Premiers ministres – Sarkozy, Juppé, Raffarin, Hortefeux, Fillon -, pas un ne vint faire un pas lors des manifs. Chacun, tenu par le poids du médiatiquement correct et la peur du sociétalement-bogochisé-obligatoire, se tint coi.

En novembre 2014, Nicolas Sarkozy, dans un meeting de second rang de Sens commun, chahuté par une jeunesse frondeuse qui réclamait son engagement, prononça les mots fatidiques dans une formule dont chacun se souvient : « Si ça vous fait plaisir, etc. » Propos tenus sans conviction mais bien pour satisfaire l’audience. Exemple topique d’une promesse n’engageant que ceux qui l’écoutent mais qui suscita les cris de joie que l’on imagine de Sens commun ; et la satisfaction légitime de la Manif pour tous.

Fin janvier 2016, veste retournée, emmanchant ses habits de campagne de 2016, Nicolas-j’ai-changé sort son livre programmatique : une œuvre réfléchie qui ne dépend pas des vociférations d’une salle ou du feu roulant des questions d’un journaliste. Bref, un contenu plus formel et engageant. Mais il n’est plus question d’abrogation de la loi Taubira, contrairement à son (pseudo)-engagement de fin 2014. L’on perçut naturellement une protestation fort crédible de nos deux mouvements amis mais distincts.

Invité à « Des Paroles et des actes » ce 4 février, Sarko-j’ai-changé revient, avec son authenticité coutumière, sur son abandon et dit sa volonté de protéger la filiation. Quelques mots suscitant immédiatement un communiqué étonnant de LMPT : « Les propos tenus par Nicolas Sarkozy il y a 15 mois sont toujours d’actualité », nous dit Ludovine de La Rochère. Nous faisons nôtre cette exigence. Mais pouvons-nous interpréter de l’interview de Sarkozy que cette actualité est toujours non seulement la nôtre mais la sienne propre ? Franchement, on en doute. Cela jusqu’au prochain revirement de Nicolas, bien entendu… On aurait envie de mettre au pluriel ces prochains revirements, tant ses dires ont perdu en crédibilité.

Sens commun nous dira s’il soutient toujours « Sarko-je-vais-rechanger » ou s’il maintient ferme une exigence sine qua non de défense du mariage traditionnel pour apporter son soutien au candidat issu de la primaire à droite. Ces deux-là, Sarko et SC, poursuivent pour l’heure le jeu du « Je t’aime, moi non plus » dont il faudra bien sortir un jour. Par le haut, si possible.

LMPT a l’immense mérite d’avoir été le magnifique mouvement réunissant les Français. Ne pas croire qu’ils détiennent, pour autant, les voix des millions d’électeurs FN marcheurs de 2013. Demeurer dans une volonté d’union des militants et sympathisants lui garantira bon avenir. Attention, donc, à ne pas se réjouir trop vite et donner faussement à croire que l’abrogation ou la réécriture de la loi Taubira est toujours dans les intentions de Nicolas Sarkozy ; celui-ci n’ayant rien dit de tel mais simplement qu’il reste opposé à la GPA.

POUR ALLER PLUS LOIN