Vademecum d’islamologie à l’usage de Manuel Valls

Voyageur
 

Gender, dénaturation du mariage, etc. Le positionnement sociétal des gouvernements de François Hollande a tout pour rebuter les franges de la population attachées aux valeurs familiales. Parmi celles-ci, une grande partie des musulmans, dont le vote historiquement acquis aux socialistes est en train de virer à droite. Devant l’érosion du dernier quartier d’électeurs potentiels, Manuel Valls a accouru à la mosquée d’Evry pour « rompre le jeûne », alors même qu’il décommandait sa présence à Bouvines pour le 800e anniversaire de la bataille éponyme.

Ce faisant, il n’a pas pu s’empêcher de déblatérer sur l’islam… en des termes qui pourraient faire rire.

Quand des casseurs se réclament d’une forme dévoyée de l’islam, ce sont les musulmans qui souffrent les premiers car ces actes nourrissent des amalgames insupportables. Ces groupes radicalisés s’en prennent à votre foi, à la noblesse du message de l’islam, à ses valeurs d’ouverture, de tolérance.

Aaaah, cet islam d’ouverture et de tolérance… il y avait bien longtemps qu’on n’en avait pas entendu parler !

Alors, vois-tu, Manolo, histoire de bien te rafraîchir les idées, voici un petit vademecum. Tu pourras demander aux gars de la DCRI en charge de la lecture de Boulevard Voltaire de te l’imprimer sur un petit carton, et comme ça tu pourras le garder dans ta poche. Tu vas voir, c’est riche en enseignements sur la naissance de ces « valeurs d’ouverture, de tolérance ».

618

Massacre des ennemis à la bataille de Bu’ath.

622

Mahomet « reçoit » le verset : « Tuez les infidèles où vous les trouverez…« .

Sad fils d’Abou Waqqash lance la première flèche tirée par un musulman.

623

Combat de Nakhla ; premières morts violentes ; quatre bédouins tués par huit musulmans.

Meutre d’Amrou ben Al Hadhrami chef de caravane, premier tué notable par les musulmans.

Avis de Mahomet :

Ce sont des infidèles, envers lesquels il n’y a pas lieu d’observer une interdiction sacrée.

624

Bataille de Badr ; première victoire sur les « infidèles ».

Razzia sur la Mecque, pillage et prise de captifs.

Après la victoire de Badr, début de l’élimination des Juifs.

Décapitation du poète Kab been Al Ashraf à Médine, opposant à Mahomet.

Bataille de Badr : Mahomet à oqba :

Je fais à Dieu le voeu que si je te saisis en dehors de la Mecque, je te ferai couper la tête.

Bataille de Badr ; Abou Bakr à Mahomet :

L’infidélité sera exterminée dans le monde.

Bataille de Badr ; défaite des infidèles : « les musulmans les tuèrent à coup de sabres« .

Bataille de Badr ; Mahomet à ses hommes :

Quiconque d’entre vous rencontrera Djahl, tranchez-lui la tête et apportez la moi.

« Révélation » de Mahomet :

Il n’a pas été donné à un prophète d’avoir des prisonniers sans faire de grands massacres sur la terre.

Décapitation de Kab ben Asraf, poète critique.

Décapitation de deux poètes anonymes après la bataille de Badr.

Après la bataille de Badr, Mahomet à Oqba :

Ta place et celle des tes enfants est en enfer. S’ils ne deviennent pas croyants, je les ferai tuer

Décapitation du poète Abu Afak en Arabie pour avoir critiqué l’islam.

Exécution d’Asma Bint Marwan, femme ayant critiqué Mahomet.

Expulsion du clan juif des Al Nadir.

626

Massacre des Juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin.

Expédition contre les Juifs beni Qoraizha,insultés par Mahomet : « O vous, singes et cochons… »

Massacre des 700 Juifs Beni Qoraïzha, liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d’un fossé.

Meurtre du Juif Kab, chef des Beni nadhir, poète satiriste, et de sa femme qui s’était moqué de Mahomet.

Expédition contre les Juifs de Kaihbar.

Meurtre sur ordre de Mahomet du Juif Sallam abou rafi.

Tentative de meurtre d’Abou Sofyan ordonné par Mahomet.

Mahomet fait couper les palmiers de l’oasis des Juifs Beni Nadhir.

Mahomet prend parmi les Beni Qoraizha une jeune fille très belle comme butin.

627

Elimination du clan juif des Qurayza à Médine.

Massacre des Juifs de Médine ; partage des familles et des biens.

Début de la politique d’agression systématique des autres tribus.

Agression de la tribu des Bani Moustalik.

628

Attaque par Mahomet de l’oasis de Khaybar.

Caravane d' »infidèles » pillée par Mahomet.

Mahomet aux Juifs beni Qainoqa :

Si vous n’embrassez par l’islam, je vous déclare la guerre.

Rapt des femmes et enfants de la tribu des Moshjarik.

Attaque des Juifs de Khaïbar, et torture des prisonniers.

Prise de l’oasis juive de Fadak comme bien personnel de Mahomet.

Soumission des Juifs de Wadil Qora.

630

Prise de la Mecque ; 30 exécutions.

Première agression contre la Perse à Tabuk.

Bataille de Honaïn contre les Bédouins païens.

Soumission des Juifs et Chrétiens de Makna, Eilat, Jarba.

Décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Abou Sahr apostat.

Décapitation à la Mecque de Abdallah ibn Khatal poète satiriste.

Décapitation à la Mecque de Howairith ibn Noqaïd.

Condamnation à mort à la Mecque de Ikrima, en fuite.

Condamnation à la Mecque de Cafwan ibn Ommayya, en fuite.

Condamnation à mort à la Mecque de Hind femme d’Abou Sofyan, en fuite.

Exécution à la Mecque de Sara, esclave affranchie.

Exécution à la Mecque de Qariba, chanteuse.

Exécution à la Mecque de Fartana, chanteuse qui s’était moquée de Mahomet.

Destruction de l’idole d’Hubal située dans la Kaaba.

Mahomet à son ennemi Cafwan :

Tu n’as qu’à chosir entre le sabre et l’islam.

Massacre de la tribu des beni Djadsimaa.

Arrachage des vignes en Arabie.

Prise de Taif par les musulmans.

Bataille de Houynan contre les tribus hawazites.

Meurtre de Dubayya prêtre d’Al Uzza.

631

Attaque de la ville byzantine de Tabouk.

Soumission de Tabouk ; tribut pour les chrétiens.

Attaque contre le chrétien Adi et rapt de sa soeur.

Pour les Mecquois :

Ceux qui restent : qu’ils deviennent musulmans, sinon, que le sabre ou la guerre décident.

Apostasie de la tribu des Abdul Qaïs, chrétiens à l’origine ; soumission ou élimination.

Soumission des chrétiens de Nadjran.

632

Traité de soumission de la tribu chrétienne des Taghlibites.

Traité de soumission de la tribu chrétienne du Nadjran.

Soumission d’Al Aswad chef yéménite apostat.

À sa mort en 632, Mahomet possède 7 sabres, 3 lances, 3 cuirasses, un bouclier. Et des hectolitres de sang sur les mains.

Fondant ainsi la « religion » de Paix et d’Amour dont tu nous abreuves le long de tes discours, Manolito.

À qui mens-tu ?

Robin de La Roche
Voyageur

Vous avez aimé cet article ?
Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Recevez gratuitement nos articles !


AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.