Interdiction de la cigarette dans le cinéma français : « L’art doit être déontologique ! »

Médecin
 

Vous ne connaissez pas Michèle Delaunay ? Normal, c’était une ministre du gouvernement Ayrault, et ce n’est pas le concours de tee-shirts mouillés gouvernemental qui lui aurait donné des chances de monter sur le podium.

Mais aujourd’hui, vous allez en entendre parler, parce qu’elle est l’auteur d’une proposition authentiquement délirante, visant à interdire toute représentation de la cigarette dans les films français. Images qu’elle assimile selon les termes de la loi Évin, à de la propagande ou de la publicité ! Et cela, bien sûr, au prétexte de nous protéger de la fâcheuse manie de pétuner.

Puisqu’on vous dit que c’est pour votre bien !

Évidemment, certains bons esprits lui ont prudemment fait remarquer que le cinéma étant un art, et non un espace public, cette proposition avait peut-être quelque chose d’excessif. Pas de quoi démonter l’impudence infatuée de Tatie Michèle, selon qui « l’art doit être déontologique »… Voilà réitérée dans sa pureté de cristal la revendication d’un art officiel modèle URSS ou IIIe Reich ! Cela faisait un moment que le socialisme faisait émerger des personnalités intéressantes mais là, honnêtement, on est à la limite du phénomène de foire.

On peut se demander pourquoi, portée à un tel point d’incandescence, l’intelligence de cette nostalgique de la Reichskulturkammer ne la pousse pas à des propositions encore plus « progressistes » pour le cinéma ? Supprimons des scénarios les scènes de tables alcoolisées, de crimes, de violences, de prostitution ou de poursuites en voiture… Il ne restera plus grand-chose de notre production cinématographique, mais la France sera plus saine et plus sûre !

Mais ce qui sera le plus difficile à éradiquer des écrans français, c’est la vacuité intellectuelle des gens qui se regardent le nombril avec admiration. Ce qui laisse à madame Delaunay une chance de monter les marches du festival de Cannes…

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

SOUVENIRS

Les commentaires sur cette page sont fermés.