Tommy Robinson

Blogueur
 

Figure emblématique de la lutte contre l’islamisation de son pays, Tommy Robinson, 32 ans, a fait un discours devant la très respectée Union des étudiants d’Oxford (“Oxford Union”), le 26 novembre dernier.

Issu de la classe ouvrière anglaise, il est connu pour avoir formé l’English Defence League en 2009, mouvement qui comme le mouvement PEGIDA en Allemagne, a organisé des manifestations contre l’islamisation de son pays.

Il a quitté l’EDL en octobre 2013, au motif que les manifestations avaient atteint leur objectif (prévenir le public), et que le mouvement était infiltré par quelques éléments extrémistes incontrôlables.

Son passé trouble (bagarreur, hooligan) l’a fait facilement stigmatiser par les médias. Son parcours est d’autant plus remarquable.

En 2011, il se présente à New York pour assister au 10e anniversaire du 11 septembre, et est refoulé à la douane en raison de son activisme. L’année suivante, il emprunte le passeport d’un ami, ce qui lui vaut 20 semaines de prison.

Le 23 janvier dernier, il est condamné pour avoir fait une fausse déclaration pour que son beau-frère obtienne un crédit, entièrement remboursé depuis. Il a dit dans une interview qu’il aurait pu plaider non coupable, mais qu’en ce cas, sa femme aurait dû se présenter au tribunal. C’était inacceptable pour lui, car elle aurait dû se montrer en public, et ceci aurait mis sa vie en danger.

Il commence son discours en précisant qu’étant en libération conditionnelle, sa liberté de parole est restreinte, et qu’il va donc parler de sa vie, de ce qui l’a amené à son combat.

Il explique dans son discours que sa ville natale, Luton, s’est peu à peu islamisée. Qu’il n’est pas contre TOUS les musulmans, mais qu’il y a un problème grave DANS la communauté musulmane.

Il montre des interviews de personnes vivant dans des quartiers islamisés, menacées ouvertement. D’où sa question clé : « Qu’auriez-vous fait ? », surtout quand les victimes se tournent vers la police, et que celle-ci ne fait rien, par peur de paraître raciste. Il parle d’une des mineures violées et droguées par des groupes de musulmans. Il montre une vidéo de 2010 où il signalait cela : peu l’ont cru alors. Cet automne, ses affirmations ont été confirmées officiellement par un rapport accablant pour les autorités et la police locales sur le viol de 1400 mineures sur une période de 16 ans à Rotherham, dans le nord de l’Angleterre, et d’autres rapports sont en train de suivre, de bien d’autres villes du pays.

Tommy montre comment les médias ont présenté des grands titres biaisés sur lui, vidéo des événements à l’appui. Sa conclusion : il y a un énorme problème au sein de la communauté musulmane qui, dit-il, « doit faire sa révolution ». Personne ne pourra la faire pour les musulmans eux-mêmes.

Bref, on voit un homme sincère, épris de justice, qui a simplement voulu dénoncer des méfaits, qui s’est heurté à l’hostilité d’un pouvoir que je me permettrai d’appeler collaborationniste.
Et vous, public, « qu’auriez-vous fait ? »

Respect, Mr. Robinson !

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

SOUVENIRS

Les commentaires sur cette page sont fermés.