11 mars 2017

Pour la rénovation de la chapelle Saint Pierre-ès-Liens !

En 1993, j’ai créé l’association « Mémoire du futur de l’Europe » pour entreprendre la reconstruction de la chapelle Saint-Pierre-ès-Liens (Loire-Atlantique), dans mon village natal de La Chapelle-Basse-Mer. D’un projet un peu fou, dans une France déchristianisée et violemment antichrétienne, j’ai décidé de mettre à profit une mine d’or française : sa jeunesse.

Mes buts premiers étaient de faire rentrer dans l’âge adulte de jeunes gens en leur donnant l’occasion de s’épanouir dans le cadre du travail, de reconstruire cette chapelle en l’honneur des martyrs de la Vendée exterminée et anéantie et de rendre à la France une partie de son histoire.

Cela fait plus de vingt ans que ce chantier dure, un mois par an, et nous avons déjà fait de grandes choses qui dépassent tout ce que j’avais pu penser et projeter à l’origine de ce projet : nous avons remonté les murs, installé une charpente sur la chapelle, puis son toit. Nous avons découvert, ensuite, qu’il existait un petit prieuré autour de cette chapelle, avec un cloître : nous nous sommes mis en tête de le reconstruire en doublant les surfaces originales et en y ajoutant une immense crypte.

De nouvelles idées se sont imposées en cours de route. Par exemple, un des jeunes « maçons » voulait, en hommage à la Jérusalem céleste, construire une crypte octogonale. Non seulement il l’a conçue, mais il a créé des équipes pour la réaliser. C’est un exemple parmi tant d’autres. Chaque pierre, chaque mur, chaque détail de cette œuvre recèle cent anecdotes, de nombreuses et belles histoires, des souffrances inouïes dans le dépassement de soi qui participent de la tradition du lieu. Aujourd’hui, nous arrivons dans une phase cruciale : la pose du toit qui viendra couvrir le cloître et deux salles (le mémorial de la Vendée et la salle des généraux vendéens).

Tous les travaux réalisés à ce jour ont été autofinancés. Aujourd’hui, j’ai besoin d’aide pour payer la pose du toit du cloître. C’est pourquoi je lance une grande campagne de dons avec, comme objectif, de récolter 20.000 euros dans un premier temps, puis dans un deuxième temps 15.000 euros pour la salle des généraux puis, et enfin, dans un troisième temps, 90.000 euros pour le mémorial en lui-même. La tâche est immense !

C’est pourquoi je me tourne vers vous pour vous encourager à donner. Donner pour une œuvre française, profondément enracinée dans sa culture, ses coutumes, ses traditions et sa beauté. Donner pour une œuvre historique et millénaire. Donner pour une œuvre chrétienne, dans un pays qui ne veut plus l’être, et rendre toute sa place à la chrétienté. Donner pour un paysage, pour un art de vivre, en bref, donner pour la France de Saint Louis et de La Rochejaquelein !

Bien plus qu’un simple projet de reconstruction, c’est une grande œuvre qui aura servi à près de 1.300 jeunes en 24 ans pour se construire. Elle leur a donné le goût du travail bien fait, de l’effort désintéressé, de solides amitiés, de grandes joies et des moments extraordinaires.

C’est pour toutes ces raisons que je vous sollicite. La France, son passé, son avenir ! Ce sont ces petites chapelles un peu partout en France qui font l’âme de notre pays…

Cliquez ici pour accéder à la page de dons.

Commentaires fermés sur Pour la rénovation de la chapelle Saint Pierre-ès-Liens !

À lire aussi

Reconstruire une chapelle détruite par une colonne infernale, ça vous dirait ?

Le principe est d'une simplicité biblique : enraciner le présent dans le passé pour constr…