Il serait plus courageux de dissoudre l’Union Racaille

Ecrivain

Fondateur du NON

Librairie
 

Comment avez-vous perçu les réactions de la classe politique et des médias à l’annonce de la mort du militant d’extrême gauche Clément Méric ?

Comme de la farce greffée sur de la tragédie, ce qui doit être la définition du mélo, non ? Mélenchon est notre Robert Macaire, il ressuscite le boulevard du Crime. Évidemment, par curiosité, on aurait aimé voir ce qui se serait passé si, trente secondes plus tôt ou trente secondes plus tard, un poing « antifa » avait renversé et tué malencontreusement un pauvre jeune « fa ». En tout cas, c’est bien la première fois que les belles âmes de gauche, et celles de la droite remplaciste, daignent verser des larmes sur la mort d’un p’tit gars bien de chez nous, tué par un immigré. N’était le chagrin qu’on éprouve de cette mort idiote, on se réjouirait presque de voir ça…

Le look, la fréquentation des mêmes lieux, une violence à fleur de peau : skinhead et antifa se ressemblent comme deux gouttes d’eau…

Je ne saurais vous dire, je ne connais de près ni de loin les uns ni les autres, et je suis assez peu sensible à leur charme gothique. Mes relations dans la jeunesse militante ne vont pas plus loin que quelques identitaires très polis et propres sur eux, ardents lecteurs du Petit Prince. Quant aux jeunes In-nocents, ils se vouvoient, appellent leurs adversaires Monsieur ou Madame comme leurs compagnons de parti et daignent tout juste lever un sourcil désapprobateur quand le débat devient un peu vif et qu’apparaissent les noms d’oiseaux. C’est vous dire la surprise que j’ai éprouvée en apprenant de Mediapart, toujours vigilant et informé, qu’au même titre que Richard Millet j’étais responsable de la mort du pauvre Méric, à force de promouvoir une « esthétique de la violence » ! Encore des qui m’ont bien lu ! Et qui comprennent à merveille ce que c’est que l’In-nocence, qui arbore la non-violence dans son nom même, de même que le souci écologique…

De toute façon, les violences skinhead et antifa, qui font un mort tous les dix ans et qui affolent si fort le gouvernement, sont une douce plaisanterie auprès de la violence encapuchonnée, qui gâche quotidiennement la vie de la moitié de la population, attaque les trains, fait régner la terreur dans les rames, pratique le nettoyage ethnique dans les quartiers, abolit les confins entre grand banditisme et guérilla urbaine, arrache à la République des pans entiers du territoire et, par sa haute main sur l’économie parallèle, contribue à l’hébétude générale presque aussi efficacement que ne le font l’école et son enseignement de l’oubli, l’industrie culturelle et l’imbécillisation programmée, la ruquiérisation des esprits. Ah oui, Serge Ayoub, voilà vraiment un adversaire à la taille de Manuel Valls ! Marseille et le 9-3 peuvent dormir tranquilles, leur indépendance n’est pas menacée !

Plus généralement, l’extrême droite et l’extrême gauche, c’est la même chose ?

Ah, j’imagine que d’un bord à l’autre certains font le tour par le jardin, oui. Mais vraiment, la question n’est pas là. Quand on étudiera la situation présente de la France, dans deux ou trois siècles, s’il y a encore des siècles après les commotions qui se préparent, ce qui importera sera de savoir qui s’est dressé contre la substitution ethnique, le Grand Remplacement, le changement de peuple, la conquête musulmane, et qui y a collaboré par bêtise, par inconscience, par lâcheté ou par intérêt. Remplacistes et antiremplacistes sont dans tous les camps, même s’il faut reconnaître que, pour le moment, les premiers sont plutôt à gauche, ce qui est un comble si l’on veut bien songer à ce que promet le Grand Remplacement, et les seconds plutôt à droite.

Faut-il dissoudre les Jeunesses nationalistes révolutionnaires ?

À mon avis, il serait plus courageux, politiquement, de dissoudre l’Union Racaille ou le Mouvement des Jeunesses Sensibles. Ils sont dix mille fois plus violents, ils font au quotidien infiniment plus de dégâts et la peur qu’ils inspirent affecte bien davantage la vie des gens.

Envie que vos amis découvrent cet article ?
Partagez-le !

Recevez gratuitement nos articles !


Fondateur du NON

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.