Voici le Rédempteur

Consultant

Docteur en droit

 

Mais voilà qu’en ce dimanche 21 septembre, on a fêté bizarrement Noël avec plus de 3 mois d’avance !

« Minuit, chrétiens, c’est l’heure solennelle,
Ou l’Homme Dieu descendit jusqu’à nous,
Pour effacer la tache originelle,
Et de son père arrêter le courroux.
Le monde entier tressaille d’espérance,
À cette nuit qui nous donne un Sauveur,
Peuple, à genoux, attends ta délivrance
Noël ! Noël ! Voici le Rédempteur.
»

Que s’est-il donc passé ? Tous les Français, depuis ce jour, se sont mis à entonner le célèbre chant d’Adolphe Adam. Mais c’est tout simplement que notre imparable Nicolas Sarkozy vient de choir sur notre bonne vieille terre comme Mister Bean, dans un éclat de lumière conique (pas comique). Et écoutez avec quelle compassion, quelle humilité et quelle bonté, surtout, il s’est adressé à nous, pauvres pécheurs. Et quand on lui a dit que plein de Français ne veulent plus le revoir, alors, comme en une autre période de crise – la France ne peut s’en passer, elle adore ! -, et comme un certain maréchal, il a confié, avec des trémolos dans la gorge comme il se doit, qu’il fait don de sa personne à la France.

C’est que là-haut, pendant ces deux très longues années, il a suivi assidûment des cours accélérés de « brunisme » car son épouse, outre le fait qu’elle est jolie, est une madone intelligente et posée qui a pris tout son temps pour rééduquer son Enfant-Jésus. Faut le faire, quand même : deux enfants, ce n’est pas rien !

Évidemment, dans son étincelante parousie (à ne pas confondre avec Papouasie), le Messie, s’il ne nous a pas annoncé pour prochainement la venue de son Père sur la Terre, du moins nous a-t-il promis, comme ses ex-apôtres d’ailleurs, tous devenus aujourd’hui d’affreux Judas (les Juppé, les Fillon, les Lemaire et j’en passe), le plein-emploi, un taux de croissance pris soudain d’une érection juvénile, des entreprises – bien sûr – qui réinvestissent, etc. Après tout, Jésus (le vrai, cette fois, évidemment) n’avait-il pas été un capitaliste hors pair : en multipliant les pains, n’avait-il pas, grand capitaine d’industrie, créé de la richesse qu’il avait lui, au contraire d’autres – suivez mon regard – distribué équitablement à la foule autour de lui ? Ah ! J’oubliais, notre Rédempteur n’a pas pu s’empêcher d’évoquer la place de la France dans le monde, cette place qu’un autre prophète, aujourd’hui, s’emploie à réduire, bien sûr ! Quand on est Messie, on est unique.

Mais mon pauvre saint Nicolas, on n’est pas dupe. Et d’ailleurs, cela fait belle lurette qu’on n’est plus dupe de rien. On n’y croit pas, à ton gros sac de pommes de terre toutes pourries que tu nous a déballé à l’écran et qui pue l’hypocrisie à 100 lieues. On en a tous marre – sauf les prédateurs, s’entend – de ce système obsolète qui se proclame partout démocratie et dont la fonction ne consiste plus qu’à produire des guignols égoïstes comme toi.

Alors Toi, Dieu, si Tu as vraiment l’intention, pour une fois, de faire quelque chose pour nous, de grâce, épargne-nous tes sauveurs de pacotille.

Philippe Arnon
Consultant
Docteur en droit

Cet article vous a plu ?
Cliquez sur J'aime !

Recevez gratuitement nos articles !


Docteur en droit

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.