Guillaume Bernard : « La perspective de voir Emmanuel Macron au second tour conduit à un ‘vote panique' »


Politologue et maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures).

 

Certaines personnalités réputées proches du Front national (Bruno Mégret, Yves Daoudal) appellent à voter François Fillon au premier tour – partant du principe que Marine Le Pen sera de toute façon qualifiée – afin de faire barrage à Macron et à Mélenchon. Pour Guillaume Bernard, ce jeu de billard à plusieurs bandes dès le premier tour pourrait, in fine, contribuer à voler les élections. Celui qui serait ainsi élu – par rejet et non par adhésion – aurait une légitimité amoindrie.

Politologue et maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures).

POUR ALLER PLUS LOIN