Editoriaux - 14 août 2018

Pays-Bas : une élue se suicide et laisse une vidéo où elle affirme avoir été violée par « un groupe de musulmans »

Cela se passe aux Pays-Pays, à La Haye. Il s’agit peut-être d’un dramatique fait divers ou d’une affaire bien plus grave. La suite des événements nous le dira.

Willie Dille est membre du conseil de la ville de La Haye. Élue PVV, le Parti pour la liberté de Geert Wilders. Wilders, qu’on ne présente plus, souverainiste, militant contre l’islamisation et plus récemment soutien actif de Tommy Robinson, et dont le parti a raflé la seconde place aux dernières élections législatives de 2017. Pays-Bas dont le gouvernement a abandonné, en 2011, le modèle de société multiculturelle en ces termes :

« Le gouvernement partage le mécontentement social suscité par le modèle de société multiculturelle et prévoit de donner la priorité aux valeurs du peuple néerlandais. Dans le nouveau système d’intégration, les valeurs de la société néerlandaise joueront un rôle central. Le gouvernement met ainsi un terme au modèle d’une société multiculturelle. Ce changement est nécessaire sinon notre société se divisera progressivement et personne ne se sentira chez lui aux Pays-Bas. »

À bon entendeur de la future alternance en France, salut !

Willie Dille a mis en ligne, début août, une vidéo dans laquelle elle affirme avoir été violée par un groupe de musulmans: « Je veux faire connaître au monde la vérité. Le 15 mars 2017, j’ai été kidnappée, violée par un groupe de musulmans, parce qu’ils voulaient me faire taire. Ils m’ont demandé : “Respectes-tu Mahomet, respectes-tu Allah, respectes-tu Arnoud ?” (Arnoud van Doorn, ancien employé du conseil communal révoqué par Dille, converti à l’islam et membre du Parti islamique pour l’unité). Le lendemain, je suis allée au conseil communal et, depuis lors, je ne me suis plus jamais sentie en sécurité. En octobre 2017, le scandale est devenu public, le maire a demandé une investigation malgré sa connaissance de l’identité des coupables. Je reçois des menaces de toutes parts et personne ne bouge. Deux Marocains dans une voiture m’ont dit : “Bientôt, nous te trancherons la gorge, et on te laissera saigner à mort. Parce que tu continues à combattre l’islam.” Les gens doivent en être conscients, j’ai juste peur qu’ils s’en prennent à mes enfants, mes amis, et je ne pourrais vivre avec ça. Je veux juste que le combat contre l’islam continue parce c’est une idéologie intrinsèquement mauvaise. Ils n’aiment pas les femmes, ils me détestent, ils pensent que la liberté d’expression doit être muselée. Quand tout ça arrivera, ils seront heureux. La police néerlandaise a échoué, le maire de La Haye a échoué. »

Wille Dille s’est suicidée le 8 août. Interrogé, Caspar Reedijk, son mari, n’a aucune raison de douter de l’histoire de sa femme. « Son histoire est la vérité pour moi », dit-il. Après la diffusion de la vidéo, la police de La Haye avait pris plusieurs contacts avec Dille, qui a cependant refusé de porter plainte malgré l’insistance du maire, cité dans la vidéo.

Le message laissé par Dille devrait être pris pour le moment, et faute de nouveaux éléments, avec précaution, en particulier quand celui-ci désigne des responsables. Néanmoins, l’affaire fait grand bruit, le maire a écourté ses vacances et van Doorn retire sa plainte pour diffamation sous la pression des militants PVV. Si ces faits de viol en réunion et de menaces de mort commis par un groupe de musulmans étaient confirmés, cette tragique affaire prendrait inévitablement une tournure politique et viendrait s’ajouter aux autres assassinats de personnalités politiques telles que Theo Van Gogh et Pim Fortuyn commis au nom de l’islam.

Commentaires fermés sur Pays-Bas : une élue se suicide et laisse une vidéo où elle affirme avoir été violée par « un groupe de musulmans »

À lire aussi

Le gouvernement doit maîtriser la question migratoire ? Non, la com’ sur la question migratoire…

Rappel utile : 97 % des déboutés ne quittent pas le territoire. …