Madame le maire s’en prend à une vieille dame de 92 ans !

Journaliste

Photographe de presse, Éditorialiste à Sud Radio

 

La Bretagne n’arrête pas de faire parler d’elle : il faut dire qu’il s’en passe, des choses, dans ce beau pays. Après les églises détruites pour de fausses raisons de coût d’entretien, après les révoltes régulières des habitants contre ceux qu’ils ont largement contribué à mettre au pouvoir, c’est une petite grand-mère de 92 ans qui défraye la chronique.

La commune de Plédran, au sud de Saint-Brieuc (6.000 habitants environ), dirigée de main de fer par une élue socialiste est aujourd’hui la honte de ses habitants. Réjane Corlay, 92 printemps et toujours en bonne forme, se voit signifier un acte d’expropriation de son jardin à vil prix. Afin de construire dix logements sociaux. Le maire, Maryse Raoult, invoque le droit, la loi et son pouvoir d’exproprier qui elle veut (sic).

De son côté, Réjane Corlay en appelle au bon sens et au respect des personnes âgées. Elle affirme que, sans son jardin qu’elle cultive depuis toujours, « il ne lui reste plus qu’à mourir ». Ce jardin, c’est en effet toute sa vie, à Réjane. Elle passe paisiblement sa retraite entre sa maison et son potager qu’elle cultive toujours malgré son âge. C’est peut-être aussi pourquoi elle est toujours en forme, une vie saine, pas d’alcool, pas de tabac et les légumes de son jardin.

La mairie veut exproprier tous les propriétaires des parcelles de terrain situées dans cette partie du village pour y construire dix logements sociaux. Mais les propriétaires s’y opposent… À un prix du marché estimé à environ 100 euros le mètre carré (les Parisiens vont rêver, mais tant pis), la commune en propose 15 pour l’expropriation : c’est ça aussi, le socialisme. Comme disait Coluche, donne-moi ta montre et je te donnerai l’heure.

Une pétition circule actuellement pour que madame Corlay puisse continuer à vivre tranquillement… Sans doute sera-t-elle sans effet. À moins que la population de Plédran ne tienne bon quelques mois encore : aux prochaines élections, madame le maire pourrait alors être expulsée sans indemnités…

MISE À JOUR 11H30
Pour signer la pétition en ligne, cliquez ici.

MISE À JOUR 11H50
Vidéo de breizh-info.com

Article intéressant ?
Faites-le savoir sur facebook ou twitter !

Recevez gratuitement nos articles !


Photographe de presse, Éditorialiste à Sud Radio

AUJOURD'HUI SUR BOULEVARD VOLTAIRE

Les commentaires sur cette page sont fermés.