Editoriaux - 16 août 2018

Pas de drapeau britannique sur la table : le politiquement correct a encore frappé !

Les Britanniques sont-ils devenus les champions du monde toutes catégories du politiquement correct stupide et totalitaire ?

Deux tenancières d’un petit café de l’est de Londres, Carol Brown et sa fille Candy Merrett, peuvent sans doute nous éclairer sur le sujet… Elles avaient eu l’idée, ô combien anodine, de décorer leurs repas anglais traditionnels avec de petits drapeaux britanniques flottant au bout d’un cure-dent…

Mal leur en a pris ! Tempête sur certains réseaux sociaux et intimidations forcenées, suite à un article du Daily Mail que je me permets de qualifier, moi aussi, de « controversé ». Et que dit cet article ? Eh bien, présenter un repas avec un petit drapeau britannique, c’est « raciste » ! Nous y sommes, comme d’hab’, usé et éculé, mais plus c’est gros…

Certains clients n’allaient dans le café que pour jeter ces drapeaux par terre, racontent les deux dames. Et les infortunées d’annoncer dans la foulée la fermeture définitive de leur café à la fin du mois, ajoutant que ces drapeaux servaient juste à prouver leur « fierté britannique ».

Poussons un peu la logique comme ces antiracistes, « britanniques » de papier mais sûrement pas de cœur.

Je demande donc l’interdiction de toute manifestation de chauvinisme « raciste » dans tous les sports, à commencer par le foot, et que toute équipe nationale soit bannie à tout jamais. La prochaine finale de Coupe du monde devrait donc opposer Bayer International à Standard Oil of California, par exemple. Enthousiasme garanti !

Les hymnes nationaux doivent être sévèrement interdits, car « racistes ». Les histoires nationales sont « racistes ». Les présidents nationaux doivent être mis hors d’état d’exercer leur « raciste » fonction. En France et actuellement, je n’y verrais, à titre personnel, que des avantages.

Toute mention de nationalité à côté d’un nom me paraît, dans la même logique, « raciste ». Seule la mention « humain » est acceptable.

La musique n’est plus russe ou chinoise, elle est « humaine » uniquement. On est seulement sûr qu’elle n’est pas martienne, mais le préciser, n’est-ce pas « raciste » vis-à-vis de ces êtres « d’ailleurs » ?

Il faut désormais, en toute logique, en finir avec ces concepts politiquement inacceptables et épouvantables. D’ailleurs, pour satisfaire les vegans, ne devrait-on pas supprimer toute vie humaine, si nocive à nos amis « compagnons non humains » ?

Bienvenue chez les fous !

Commentaires fermés sur Pas de drapeau britannique sur la table : le politiquement correct a encore frappé !

À lire aussi

Au moment où Brigitte combat la fessée, Macron se prend une grande claque

Ce sont bien les oubliés qui se rappellent à lui subitement et en nombre malgré les averti…