Editoriaux - Politique - 12 août 2018

On a retrouvé Gérard Collomb ! Durant ses vacances, il aura une « petite attention pour Grenoble »…

Gérard Collomb est un serviteur fidèle, qui fait tout comme son maître. Emmanuel Macron pose-t-il avec ses dossiers ou au téléphone avec Donald Trump pour mettre en scène le Président au travail même à Brégançon ? Gérard Collomb fait de même pendant ses vacances. Peut-être les deux hommes font-ils aussi com’ commune, après avoir partagé les services de M. Benalla ?

Mais le Brégançon de Collomb, c’est chez nous, ici, en Lot-et-Garonne ! Quel honneur ! Je dois vous avouer que je n’ai pas eu à enquêter longtemps ni à jouer les paparazzis. La presse locale me dit tout de chaque journée du ministre de l’Intérieur au vert. Arrivée en gare d’Agen. Visite du commissariat et de la gendarmerie de Villeneuve-sur-Lot samedi matin. Photos avec nos amis policiers et le député LREM du cru, Olivier Damaisin.

Mais c’est surtout son déjeuner de jeudi, à Agen, au Gravier, l’emblématique esplanade de la préfecture, qui restera dans les annales politiques de notre département. La Dépêche est allée interviewer l’employé du restaurant L’Indé où Gérard Collomb déjeunait et cela nous vaut quelques tranches savoureuses de la com’ Collomb à la sauce Baylet, propriétaire du journal :

« Sur le cul. “Je suis resté sur le cul”. Anthony Delbos, de la brasserie L’Indé au Gravier, préparait le service du midi au restaurant. En milieu de matinée, raconte-t-il, “j’ai vu arriver deux gaillards avec lunettes noires”. Réservation de deux tables pour le midi. Mais pas de nom. “J’ai cru qu’on allait recevoir un acteur, une personnalité. En fait, on ne savait rien sauf que de toute évidence ce n’était pas n’importe qui”. »

Et la star arriva, auréolée de sa mémorable prestation devant la commission d’enquête sur l’affaire Benalla !

« On a vu arriver deux voitures aux vitres teintées. Des gardes du corps sont sortis en premier et, dans la foulée, on a aperçu un homme, une femme et deux jeunes filles derrière. Au départ, personne ne l’a reconnu. »

Gérard Collomb, derrière ses lunettes noires d’OSS 117 s’avançant incognito à l’Indé d’Agen… La petite rédaction bien complaisante de notre journaliste local ne pourrait-elle pas inspirer des réalisateurs de série télé à couleur locale : dans une série d’été – et non d’État –, notre ministre serait parfait !

Et puis, quelle classe, Collomb !

« L’idée de selfies a commencé à monter. Je ne crois pas que c’est convenable de déranger un homme politique de ce poids quand il passe un moment en famille ; quand il est en congés et quand il s’agit de sa vie privée. »

Le mot de la fin, toujours tiré de La Dépêche ?

« En tout cas, il est sympa au contact d’après ce qu’il m’a été dit. »

Comme on dit chez moi : « Ben, il a au moins ça… » À vrai dire, on le savait déjà, depuis qu’il a avoué que s’il avait salué Alexandre Benalla dans la salle de commandement de la préfecture de police de Paris, le soir du 1er mai, ce n’était pas parce qu’il le connaissait, mais par… urbanité.

Si, avec tout ça, Gérard Collomb n’arrive pas à sauver sa place au gouvernement, c’est à désespérer des vieilles solidarités franc-maçonnes toulousaines, lot-et-garonnaises et lyonnaises. 1

Mais patatras, samedi matin, lors de sa visite à Villeneuve, la com’ du ministre sympa a complètement déraillé : d’après Sud-Ouest, il a indiqué que la prochaine étape de ses vacances le mènerait dans le Vercors et qu’il aurait « une petite attention » pour la ville de Grenoble, qui connaît actuellement une flambée de violences.

« Une petite attention », à distance et à retardement, est-ce vraiment le mot qu’il fallait après le meurtre d’Adrien Perez et le témoignage bouleversant de sa mère?

L’insécurité qui ravage Villeneuve-sur-Lot comme l’agglomération grenobloise et la France entière ne peut, certes, pas se combattre par une hyperactivité à la Sarkozy. Mais certainement pas, non plus, à coups de « cartes postales » cool et « sympa » à la Collomb.

Notes:

  1. Gérard Collomb a toujours revendiqué son appartenance à la franc-maçonnerie, comme l’indiquait un article de L’Obs de mai 2017 : cela faisait même partie des « 10 choses à savoir » sur lui, en 4e position dans ce Top 10. Pour Jean-Michel Baylet, c’est aussi historique que notoire. Quant au Lot-et-Garonne, c’est également historique, et toujours actuel, si l’on en croit Olivier Martinez, directeur de cabinet d’Alain Juppé, qui déclarait à L’Express en 2012 : « La maçonnerie est toujours le socle de ce territoire, où la plupart des politiques sont francs-maçons. »« 
Commentaires fermés sur On a retrouvé Gérard Collomb ! Durant ses vacances, il aura une « petite attention pour Grenoble »…

À lire aussi

Albi : le mariage « communautaire » tourne à l’affrontement : un mort, les CRS déployés

Ce que le Français moyen est tenu de subir sans broncher, les communautés elles-mêmes ne l…