Islamisation

Mennel Ibtissem : deux nouvelles preuves de l’entrisme islamique en plein primetime

Voyageur
 

Ah, que n’a-t-on entendu sur ces « raciiiiiistes » qui s’offusquent d’un petit turban et de quelques tweets-erreurs-de-jeunesse ! On aurait dû laisser faire, n’est-ce pas ? On aurait dû la laisser chanter, la pauvre petite aux grands yeux, n’est-ce pas ? Qu’importe son petit turban, si minimal qu’il en devient presque élégant, n’est-ce pas ?

Sauf que…

Sauf que nous avons appris, depuis, que ITV, détenteur de la franchise française de « The Voice », a briefé intensément les candidats : avant le début des diffusions de la nouvelle saison de l’émission, VIDEZ vos réseaux sociaux de TOUT ce qui peut prêter à critique, de TOUT ce qui peut « dépasser ». Et, semble-t-il, l’instruction fut répétée… Alors les tweets de Mennel Ibtissem ont-ils donc été laissés là intentionnellement ? Il y a de quoi se poser la question, non ? Dieudonné ? Ramadan ? Barakacity ? Un peu de conspi et d’anti-France ? Autant de signaux envoyés à un public précis, qui sait les décoder. Tout ça en passant par un prime-time un samedi soir sur TF1, c’est quand même plus efficace qu’en créant un groupe sur Telegram…

Et il y a autre chose…

Il était mignon, son petit turban, non ? Pas de quoi fouetter un infidèle…

Sauf que…

Sauf que les gamins qui seraient devenus fans de Mennel Ibtissem se seraient rués sur son compte officiel sur YouTube, pour découvrir toutes les facettes de son talent. Et là… surpriiiiiiiiiiiiiise ! Plus de « discret » turban mais un vrai hijab.

Je vous laisse découvrir vous-mêmes :

Il y a tant d’hypocrisie dans cette affaire. Tant d’entrisme pervers. Tant de militantisme religieux. Une vraie bombe sociale, à étages. Premier niveau : elle est belle et elle chante bien. Deuxième niveau : tiens, en fait, elle est voilée. Comme quoi… Troisième niveau : je veux lui ressembler.

Dans une France couverte de son manteau de cathédrales mais déchristianisée par déculturation, l’islamisation et les départs en Syrie passent par la faiblesse intellectuelle et culturelle de la jeunesse perdue. Inutile de donner à tout ça une tribune sur TF1.