Marlène Schiappa et Cyril Hanouna : la belle et le bête

 

Pour un sketch dans lequel il adoptait une attitude efféminée pour caricaturer un homosexuel, Cyril Hanouna a été convoqué chez le tout nouveau secrétaire d’État Marlène Schiappa, ci-devant chargé de l’Égalité hommes-femmes et « ex-auteur-conseil » sur la manière de gruger la Sécurité sociale. Nulle en civisme mais baromètre infaillible de l’homophobie. Ni une, ni deux, Marlène a demandé à rencontrer le trublion malpoli. Pour lui tirer les oreilles, le tancer, le gronder et, en fin de rendez-vous, lui demander un autographe pour sa petite cousine. Pouvoir convoquer un animateur en vue dans son bureau n’est pas à la portée de la première groupie venue.

Pour la môme Marlène, la tâche est rude. Comment expliquer à un amuseur qu’il peut caricaturer, mais sans forcer le trait ? Pas facile. Peut-être en langage des signes ? La manière choisie par Cyril Hanouna n’était pas très innovante. Dans la droite ligne de Michel Serrault dans La Cage aux folles. Ce qui ne valut à cet acteur aucune convocation… Dorénavant, ses descendants n’en mènent pas large… S’attendent à des poursuites… Préparent leur valise au cas où… Guy Bedos n’est pas très rassuré non plus. Avec son sketch « Carton rose », dans lequel il adoptait le même jeu qu’Hanouna pour caricaturer un homosexuel, il risque gros. Une semaine en pension complète avec Marlène Schiappa.

La sanction peut être lourde ! Et nous ne parlerons pas de l’équipe de Pédale douce… Bref, la salle d’attente du secrétaire d’État va bientôt ressembler à la gare Saint-Lazare aux heures de pointe… Des files d’attente interminables, Marlène surbookée, burn out. Fin de la mission. Secrétaire d’État suivant…

En réalité, la faute de Cyril Hanouna consiste plutôt à avoir piégé un quidam dans un moment d’intimité. Croyant parler à un possible futur partenaire amoureux, un pauvre bougre s’est ainsi retrouvé à son insu sur l’antenne de C8, offert à la rigolade du public. Qu’il ait été homo, hétéro ou bisexuello est hors sujet. Le procédé est glauque quoi qu’il arrive. Détail qui échappe totalement à la môme Marlène… Prise dans la lumière des phares de l’homophobie, elle a perdu tout repère humain normal. L’immense succès de La Cage aux folles n’a en rien porté tort aux homosexuels, n’a en rien contribué à culpabiliser ou jeté l’opprobre sur qui que ce soit… Le délire est en marche.

La deuxième faute de Cyril Hanouna est de s’être rendu à cette convocation. Là, il nous déçoit. Un bras d’honneur ou un sketch mettant en scène le secrétaire d’État eût été une réponse élégante. Avec une perruque sur la tête, il pouvait tourner en dérision cette incursion de l’État jusque dans la manière dont il est convenable de plaisanter… Le temps de l’Inquisition est de retour. Sa marche continue inexorablement. Sur ce sujet, le gouvernement Macron a repris le flambeau du pouvoir précédent… Sans surprise.

Pour défendre la liberté d'expression,
je soutiens Boulevard Voltaire en faisant un don.

À LIRE SUR BOULEVARD VOLTAIRE